Tragédie dans le nord de la Russie : les corps des enfants morts rapatriés à Moscou par avion

Source: Sputnik

Deux bateaux ont coulé dans un lac au nord de la Russie, en Carélie. Les services de sécurité n’ont réussi qu’à sauver 36 personnes. D’après le bilan provisoire, 15 enfants sont morts noyés.

  • Une enquête pénale a été ouverte sur le drame en Carélie dans lequel 15 enfants sont morts noyés, en vertu de l'article sur «l'exécution des travaux ou des services qui ne répondent pas aux exigences de sécuritéet sur les imprudences entraînant la mort de deux personnes ou plus».

    Cinq personnes dont le directeur du camp de vacances sont interrogées par la police.

  • Les médecins légistes ont rendu leurs résultats préliminaires, a rapporté la chaîne russe Life News. Ils en sont venus à la conclusion que les enfants sont morts des suites de traumatismes lourds. Seuls deux d’entre eux sont morts noyés.

    Autre détail qui fait froid dans le dos : les experts ont constaté d’énormes écarts entre l’heure de la mort des uns et des autres. Si les premières victimes sont déclarés mortes vers 17h30 le samedi 18 juin, le dernier a péri vers 14 heures le dimanche 19 juin.

  • Les joueurs de l'équipe de football de la Russie vont porter un ruban noir en hommage en victime lors de leur dernier match de poules de l'Euro 2016 ce lundi 20 juin, contre le Pays de Galles, a indiqué la chaîne Life News.

  • Le ministre des Situations d’urgence Vladimir Pouchkov a annoncé la fermeture de la colonie de vacances en Carélie. «La colonie de vacances ferme. Le retour des enfants vers leurs parents est en cours», a-t-il souligné.

  • Les autorités moscovites ont identifié les 14 enfants morts dans la tempête sur le lac. Les victimes étaient âgées de 12 à 13 ans.

    Les corps des enfants ont été rapatriés à Moscou par avion, a fait savoir le service de presse du ministère des situations d’urgence à TASS.

  • Le ministre des Situations d’urgence Vladimir Pouchkov a demandé que la colonie de vacances impliquée dans la tragédie sur le lac de Syamozero soit fermée. «Prenez une décision sur la colonie demain, fermez la et renvoyez les enfants à leurs parents», a-t-il dit lors d'une réunion à Petrozavodsk.

  • Le ministère russe des Situations d’urgence a indiqué que 12 des 33 enfants secourus ont été dirigés vers des établissements médicaux. «Leur santé n'est pas menacée», a fait savoir le représentant du ministère Igor Panine. Les 21 autres ont été logés dans une école militaire, où ils reçoivent soin et nourriture.

  • L’identification des enfants morts en Carélie aura lieu lundi 20 juin, ont confirmé les autorités moscovites à l’agence TASS. Les enfants survivants seront rapatriés à Moscou sur un charter spécial dépêché par le ministère des Situations d’urgence.

  • Le maire de Moscou Sergueï Sobianine a déclaré un jour de deuil à Moscou en hommage aux 15 enfants morts dans la promenade en bateau.

    «Dans le cadre de la tragédie en Carélie, demain [lundi 20 juin] sera déclaré jour de deuil à Moscou», a-t-il écrit sur sa page Twitter.

  • Les quatre moniteurs qui accompagnaient les enfants dans ce voyage meurtrier étaient eux-mêmes des adolescents, selon la chaîne de télévision russe Rossiya 24. Trois d’entre eux ont 19 ans, et le plus jeune n’avait que 17 ans et ferait partie des victimes.

L’incident tragique a eu lieu sur le lac de Syamozero, dans la République de Carélie.

«Un groupe de 51 personnes a débuté son voyage ce samedi [le 18 juin]. Les touristes étaient des enfants âgés de 12 et 15 ans, accompagnés de quatre adultes. Dans la nuit, les bateaux ont été coincés dans la tempête. Plusieurs victimes sont à déplorer», a expliqué une responsable du ministère de la culture de Carélie, Ekaterina Biktimirova.

D’après le bilan provisoire des sauveteurs, au moins 12 personnes, dont  11 enfants, se sont noyés. Leurs corps ont déjà été retrouvés.

La police déclare que tous les enfants sont originaire de Moscou. Sur trois bateaux qui ont entamé le voyage le 18 juin, seuls les passagers de l’un des trois sont revenus sains et saufs.

Tous les enfants qui se sont noyés dans le lac avaient sur eux des gilets de sauvetage, a fait savoir Andreï Orekhanov, chef du village de Lakhta, près d'où le drame s’est produit.

«Ils seraient décédés par submersion ou hypothermie», a-t-il indiqué.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales