Schröder appelle Berlin à ne pas céder à la course aux armements au sein l’OTAN

Source: Reuters

L’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder a critiqué la décision de l’OTAN d’envoyer en Pologne et dans les pays baltes 4 000 militaires et précisé qu’il serait préférable de restaurer les relations avec la Russie au lieu de les aggraver.

L'ancien chef du gouvernement allemand des années 1998-2005, Gerhard Schröder, a déclaré dans une interview accordée au journal Sueddeutsche Zeitung, que les actions de l’OTAN, notamment ses manœuvres et l’envoi de militaires à la frontière est de l’Europe n’aboutirait qu’à «la course aux armements avec la Russie».

En ce qui concerne la «menace russe» dont les membres de l’OTAN parlent souvent pour justifier leur présence dans l’Est de l’Europe, Gerhard Schröder a souligné que l’idée d'une possible conquête de territoires européens par les Russes ne faisait «pas de sens». 

L'Allemagne, selon lui, doit chercher à ne pas réduire à néant les acquis de l'ancien chancelier Willy Brandt, qui avait joué un grand rôle dans la construction des relations russo-allemandes.

«Berlin doit essayer de ne pas perdre l'avantage de ses relations géopolitiques et économiques avec la Russie. Il est important de coopérer avec Moscou», a-t-il conclu, en ajoutant qu’il serait préférable pour l’Europe de lever des sanctions imposées à la Russie. 

Lire aussi : Obama appellerait l’Allemagne à renforcer la frontière Est de l’OTAN

Gerhard Schröder n’est pas le premier à critiquer la politique menée par l’alliance atlantique. Le 18 juin, le ministre des Affaires étrangères allemand, Frank-Walter Steinmeier, a également appelé au dialogue et à la coopération avec la Russie en précisant qu'opposer une «politique de dissuasion» à Moscou et ne se concentrer que sur «l’aspect militaire» ne mènerait qu’à un «danger mortel» et à «une nouvelle confrontation».

Lire aussi : Diplomatie allemande à l’OTAN : au lieu de brandir des armes face à la Russie, préférez le dialogue

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales