FedEx poursuivi en justice pour être un «coursier de stupéfiants déguisé en entreprise»

© Mario Anzuoni Source: Reuters

Aux Etats-Unis, des procureurs fédéraux accusent la compagnie américaine de transport international de fret de profiter de sa fonction «légitime» d’entreprise pour participer à des actions illicites en livrant des médicaments illégaux.

«Cette affaire est unique parce qu’elle implique un volume massif de médicaments illégaux», a déclaré un représentant du Drug Enforcement Administration (DEA), service de police fédéral américain chargé de la mise en application de la loi sur les stupéfiants et de la lutte contre leur trafic. Il a ajouté que même si FedEx a pu se le permettre en raison  de son «air de légitimité» grâce à son statut de compagnie, l’entreprise devait être jugée comme toute personne qui traverserait les frontières en possession de stupéfiants.

FedEx, qui soutient n’avoir rien fait d’illégal, est accusé de comploter avec les pharmacies vendant des médicaments en ligne pour délivrer des analgésiques, des antidépresseurs et des pilules d’amincissement sans ordonnance valide.

Le DEA a fait savoir que le gouvernement se fondera sur «des dizaines et des dizaines» d’e-mails internes pour montrer que FedEx savait depuis plusieurs années qu’elle transportait pour le compte de pharmacies des médicaments «louches».

Ine avocate de de l'entreprise ironise en remarquant que selon les hypothèses du gouvernement, FedEx et ses employés seraient ainsi «les seuls conspirateurs criminels au monde à porter un uniforme avec un nom blasonné sur un camion». Elle a également mis en garde les procureurs qu’ils allaient «entendre parler de cette affaire» puisque «FedEx avait travaillé en collaboration avec les services de police».

D’autre part, le juge a soulevé la possibilité que si FedEx a fait ouvrir les paquets afin de déterminer leur contenu était illégal, l’entreprise pourrait alors avoir enfreint la loi fédérale destinée à protéger la vie privée des patients. 

Lire aussi : Démantelement d'un trafic de drogue : deux hôtesses d'Air France arrêtées et 36 kg de cocaïne saisis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales