Ce que l’on sait sur le tireur de la boîte gay d’Orlando

© Capture d'écran du compte de Twitter

Une affreuse attaque a eu lieu dans un club à Orlando, que les autorités ont déjà qualifiée de pire fusillade de l’histoire des Etats-Unis. Plus de 50 personnes ont perdu la vie et 53 autres ont été blessées. Mais qui était ce tireur ?

D’après les données de l’enquête ouverte pour «terrorisme», le tireur présumé était Omar Mateen, un citoyen américain d'origine afghane, né en 1986. Ces derniers temps, il vivait à environ 200 kilomètres au sud-est d'Orlando, dans la ville de Port Sainte-Lucie. La police précise que son casier judiciaire était vierge.

Pourtant, le FBI a confirmé l'avoir interrogé deux fois, en 2013 et en 2014.

«Nous avons des éléments montrant qu’il aurait pu être lié à une idéologie particulière, à l’extrémisme. Mais pour le moment, nous ne pouvons pas le confirmer car nous sommes en train de le vérifier», a déclaré le FBI lors d’une conférence de presse.

Pourtant, le père du tireur a souligné dans des interviews données aux médias américains, notamment à NBC News, que la fusillade perpétrée par son fils n’avait «rien à voir avec la religion». 

Selon lui, son fils s'était mis en colère quelques mois plus tôt en voyant deux hommes s'embrasser en public à Orlando. Il est possible que cet événement puisse être lié à la fusillade.

Autre élément troublant, peu après l’attaque, les comptes Twitter islamistes ont commencé à diffuser la photo d’Omar Mateen.

D’après les fichiers de l'Etat de Floride, il possédait unpermis de port d’armes lui permettant de travailler comme agent de sécurité. Peter King, membre du Congrès et président du sous-comité pour le renseignement et l’intelligence, a même précisé qu’Omar Mateen avait pris des leçons dans un centre d’entraînement au maniement des armes. Lors de l’attaque, l'assaillant était équipé d'un fusil d'assaut AR-15 et d'une arme de poing.

Selon NBC, Omar Mateen aurait téléphoné au 911 le numéro d'urgence de la police américaine, quelques instants avant d'ouvrir le feu dans la boîte de nuit. Il aurait alors prêté allégeance à l'Etat islamique et évoqué les auteurs de l'attentat de Boston du 15 avril 2013.

Lire aussi : «La pire fusillade qu'ait connue les USA» fait 50 morts et 53 blessés, la piste terroriste envisagée

La fusillade tragique a eu lieu à 2 heures du matin. Ayant pénétré dans la boîte de nuit, le suspect a d'abord tiré dans la foule au hasard, puis s’est retranché en prenant un certain nombre de personnes en otage.

D'après un correspondant sur place du journal Orlando News, le tireur portait sur lui une bombe et a pris en otage les personnes qui sont restées piégées dans la boîte de nuit, avant l'arrivée de la police.

Au cours de son intervention, la police d'Orlando a effectué une explosion contrôlée pour tenter de pénétrer dans l'établissement, et a confirmé plus tard que l'assaillant avait été tué à l'intérieur de l'établissement. 

En savoir plus :Les autorités convaincues qu'il n'y a pas d'autre menace

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales