Kiev publie des conversations du Français soupçonné de fomenter des attentats lors de l’Euro 2016

© Capture d'écran du compte de Twitter

Les services de sécurité ukrainien ont diffusé une vidéo dans laquelle un Français, suspecté de préparer des attaques terroristes en France lors de l’Euro 2016, discute avec un Ukrainien du prix et du volume de la poudre explosive.

Un peu plus de deux semaines après l’arrestation de Grégoire Moutaux à la frontière entre l’Ukraine et la Pologne avec un impressionnant arsenal de 125 kilos d'explosifs, des Kalachnikovs, des lance-roquettes et des munitions, l’enquête se poursuit. Le 8 juin, le SBU (services de sécurité ukrainiens) a révélé des enregistrements de conversations du Français et d’un complice ukrainien qui lui aurait vendu le matériel.

Lors de la conversation, menée en anglais, Grégoire Moutaux raconte ses intentions d’organiser une opération qui «frapperait tous les Français».

«Il serait bon que 30 automobiles explosent simultanément», a-t-déclaré en précisant que le groupe de dix personnes dont il était membre voulait financer ses «actions».

«Je réfléchissais beaucoup ces dernier temps. Si nous perpétrons deux attentats, il sera très difficile d’en réaliser plus. Il serait mieux de se borner à deux […] Il faut organiser une intervention politique. Tout le monde sera calme, personne ne bougera», a-t-il souligné.

En ce qui concerne le véritable but de ses attentats, Grégoire Moutaux a déclaré qu’il voudrait montrer une «menace» pour que les Français le rejoignent. «Il y a une différence entre ce que nous voulons faire et ce que les musulmans font. Je suis persuadé que beaucoup de gens nous soutiendront», a-t-il conclu.

Grégoire Moutaux, âgé de 25 ans et domicilié à Nant-le-Petit, avait été arrêté à la frontière ukraino-polonaise le 21 mai. Les services de sécurité ukrainiens précisent que le jeune homme leur aurait exprimé sa volonté de commettre plusieurs attentats - 15 précisément - avant et durant l’Euro 2016 sur le territoire français, et pour lesquels il avait besoin d’armes qu’il  voulait acheter en Ukraine puis livrer en France. Lors de son interrogatoire, il aurait émis des critiques à l'égard de «la politique de son gouvernement concernant l'arrivée massive d'étrangers en France, la diffusion de l'islam et la mondialisation».

Lire aussi : Kiev : le Français arrêté en Ukraine préparait 15 attentats pour l'Euro 2016 (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales