Kiev : le Français arrêté en Ukraine préparait 15 attentats pour l'Euro 2016 (VIDEO)

Source: Reuters

Selon Kiev, le Français qui a été arrêté à la frontière ukraino-polonaise avec un considérable arsenal d’armes et d’explosifs planifiait d’effectuer pendant la coupe de l'UEFA 2016 des attaques sur 15 cibles, dont une synagogue et une mosquée.

«Le SBU a réussi à empêcher une série de 15 attentats qui ont été planifiés pour avoir lieu sur le territoire français au cours de la tenue de l’Euro 2016, qui doit débuter le 10 juin», a fait savoir Vassili Gritsak dans un briefing à Kiev.

D’après lui, les agents de sécurité ont fait un gros travail dans le cadre de cette affaire. En décembre 2015, le SBU a appris qu’un Français était arrivé en Ukraine, se présentant comme bénévole. Il a ensuite commencé à s’intéresser à la possibilité d’acquérir des armes et des explosifs en Ukraine, ce qui a attiré l’attention du SBU.

Vassili Gritsak affirme que, selon l’enquête, le Français disposait de cinq fusils d'assaut Kalachnikov, 5 000 cartouches, deux lance-roquettes accompagnés de 18 munitions correspondantes, 125 kilogrammes d'explosif, 100 détonateurs et 20 cagoules. «Je crois qu’il n’est pas nécessaire d’expliquer quelles conséquences auraient eu l’utilisation de 125 kilogrammes d’explosif», a-t-il noté.

Parmi les objectifs que le suspect comptait faire exploser figuraient une mosquée, une synagogue, un établissement des impôts, ainsi que d'autres bâtiments administratifs, selon le chef du SBU.

Plus tôt, les médias français avaient annoncé qu’un citoyen français soupçonné de planifier des attentats en France lors de l’Euro 2016, avait été arrêté le 21 mai alors qu’il tentait de faire passer en contrebande des armes et des explosifs de l’Ukraine vers la Pologne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales