Maria Sharapova suspendue pour deux ans pour dopage par la Fédération internationale de tennis

Maria Sharapova Source: Reuters
Maria Sharapova

La Fédération internationale de tennis a suspendu la star de tennis russe Maria Sharapova pour deux ans à partir du 26 janvier 2016 après que ses tests ont révélé la présence de meldonium plus tôt cette année. Elle ne participera pas aux JO 2016.

Le verdict pour l’ancien numéro un du tennis remonte au 26 janvier de cette année, a déclaré la Fédération internationale de tennis. Cette suspension peut être contestée devant le Tribunal arbitral du sport.

Juste après l’annonce de la Fédération internationale de tennis, Maria Sharapova cinq fois titrée en Grand Chelem a écrit un post sur Facebook en disant qu’elle n’accepterait pas «une suspension de deux ans sévère et injuste».

«Le tribunal de l’ITF a conclu unanimement que ce que j’ai fait n’était pas intentionnel», a  écrit la joueuse de tennis en ajoutant qu’il avait été reconnu qu’elle n'avait pas pris de substances «aux fins d’améliorer les performances».

L’ITF a affirmé que l’athlète avait violé intentionnellement les règles anti-dopage et a demandé au tribunal de suspendre Maria Sharapova pour une violation intentionnelle.

Un contrôle anti-dopage passé par la joueuse avait révélé la présence de meldonium.
Elle l'avait annoncé elle-même en mars dernier lors d’une conférence spécialement organisée à Los Angeles. L’athlète dit qu’elle ne savait pas que le produit qu’elle prenait à des fins médicales avait été interdit par l’Agence mondiale antidopage.

Le verdict de l’ITF signifie que Maria Sharapova qui figurait sur la liste provisoire de l’équipe russe pour les Jeux Olympiques de 2016 n'y participera pas.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales