Quand la police londonienne s'autorise une virée à toute vitesse... en Lamborghini confisquée

© Lucy Nicholson Source: Reuters

Des officiers de police ont confisqué une Lamborghini d’une valeur estimée de plus de 250 000 euros avant de partir en virée dans les rues de Londres en roulant deux fois au-dessus de la limite de vitesse autorisée, dans la soirée du 1er juin.

Le véhicule, qui appartient à la société londonienne de location de voitures de luxe City Supercars, a été confisqué lors d’un contrôle routier, alors que son conducteur, un employé de la société qui conduisait la voiture de sport à un hôtel près de l’aéroport de Heathrow, avait été accusé de rouler sans assurance.

Selon le journal britannique, The Telegraph, la société britannique de location de voiture de luxe, a renouvelé sa police d’assurance, mais les nouvelles informations n’auraient pas encore été mises à jour dans la base de données de l’assurance automobile.

Le directeur de City Supercars, qui s’est entretenu avec un officier de police, a confirmé que tous les documents attestant que la Lamborghini était assurée venaient d’être envoyés par email au chauffeur. Or, selon ce dernier, les policiers l’auraient suspecté d’avoir utilisé Photoshop pour falsifier la nouvelle police d’assurance. «J’ai répondu qu’il aurait fallu que je sois rapide pour me servir de Photoshop alors que j’étais au téléphone avec [mon employeur]», a expliqué le chauffeur de la Lamborghini.

Les policiers ont quand même confisqué la voiture de sport avant de la conduire au commissariat, au cours d'une virée à toute allure sur le périphérique londonien.

En effet, les enregistrements des radars installés sur le périphérique nord ont montré que le véhicule, conduit par les officiers de police, se déplaçait à une vitesse de 85 km/h, 75 km/h et 100 km/h dans des zones limitées à 50 km/h.

Dans la matinée du 2 juin, les responsables de la société City Supercars se sont présentés au commissariat avec les originaux des documents et la voiture leur a été rendue. Cependant, le directeur de la société a fait savoir qu’il porterait plainte auprès de l’Independent Police Complaints Commission, service chargé de gérer les plaintes déposées contre les forces policières de l’Angleterre et du Pays de Galles.

Lire aussi : Londres : deux chauffeurs s’affrontent à la hache et au couteau (PHOTOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales