La Pologne rouvre la procédure d'extradition du réalisateur Roman Polanski vers les Etats-Unis

Source: Reuters

Le ministère de la Justice polonais a annoncé vouloir faire appel d'une décision de justice qui annulait la procédure d'extradition de Roman Polanski aux Etats Unis. En 1977, il avait reconnu avoir eu une relation sexuelle avec une mineure de 13 ans.

Le ministre de la Justice et procureur général de Pologne, Zbigniew Ziobro a annoncé faire appel de la décision de la Cour Suprême de Pologne. Celle-ci avait statué en 2015 que l'extradition de Roman Polanski était «irrecevable». Quelques mois plus tôt en effet, après un passage à Varsovie du réalisateur, les autorités américaines avait demandé son arrestation. 

Si le réalisateur franco-polonais vit en France, il se rend de temps à autre en Pologne pour assister à un certain nombre de cérémonies et d'événements culturels. Il possède aussi une résidence secondaire à Cracovie. 

«L'affaire Polanski» dure maintenant depuis plus de 40 ans. Le réalisateur a reconnu en 1977 avoir eu une relation  sexuelle avec une mineure de 13 ans. Après 42 jours de prison et une négociation avec la justice californienne, Roman Polanski fut remis en liberté. Mais dès 1978, il fuit les Etats-Unis, redoutant que le magistrat chargé du dossier ne revienne sur l'accord passé à l'époque et ne le condamne à plusieurs années de prison.

En 2009, le réalisateur du Bal des vampires et de Rosemary's baby est arrêté à Zurich en Suisse, sur mandat d'arrêt américain. Placé en résidence surveillée, il est libéré l'année suivante après la décision des autorités helvètes de ne pas l'extrader.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales