Le prof qui a harcelé sexuellement 108 enfants, condamné à 12 ans de prison

Un tribunal de Gjovik en Norvège a condamné un professeur de 50 ans à 12 ans de prison pour avoir harcelé 108 enfants de 9 à 15 ans et l’a privé de son droit d’enseigner. De plus, il a été obligé d'indemniser financièrement ses victimes.

«Le nombre de victimes est très élevé et cela c’est déjà un facteur aggravant. Leur jeune âge était aussi important pour le prononcé du verdict», a fait savoir le tribunal. 

«L’accusé a exposé un grand nombre d'enfants à la dégradation par des expériences sexuelles. La majorité de ces derniers ont éprouvé un traumatisme psychique, qui pourrait entraver la qualité de leur vie à un niveau significatif», a ajouté le juge, annonçant que le suspect était condamné à 12 ans de prison.

Selon le système judicaire français, le viol d’un enfant de moins de 15 ans est puni de 20 ans de prison. Une sentence pénale aussi légère de la part de ce tribunal norvégien pourrait être considéré comme inouïe dans l'Hexagone.     

Lire aussi : Allemagne : un garçon de 14 ans aurait été violé par deux Afghans à la piscine

Selon les juges norvégiens, le professeur qui a été acquitté de deux des 223 points de l'acte d'accusation, a utilisé les réseaux sociaux pour trouver ses victimes. Il a créé la plupart du temps des profils pour pouvoir discuter avec des  filles et des garçons de questions, qui auraient pu les intéresser, avant de changer totalement de sujet et d'aborder des thèmes en lien avec la sexualité. Par la suite, il a élargi son champ d'action et a perpétré des agressions physiques contre les trois jeunes adolescentes.

«L'historique des conversations a montré que le suspect avait affiché un comportement insistant et agressif», a déclaré le tribunal. 

Un nombre d'agressions sexuelles si élevé est incontestablement un triste record pour la Norvège. Selon une enquête récente effectuée auprès des élevés norvégiens, 37% des filles et 15% des garçons ont déclaré avoir subi des abus sexuels. Malgré les tentatives des services sociaux de protéger les mineurs, le pays se trouve bel et bien confronté à un problème de violence sexuelle envers les jeunes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales