Facebook bientôt un cimetière géant

Le nombre de morts sur Facebook augmente rapidement. A peine huit ans après le lancement du réseau social, 30 millions d’utilisateurs étaient morts, et leur nombre ne fait qu’augmenter.

Selon certaines estimations, plus de 8 000 utilisateurs meurent chaque jour. A un moment donné, Facebook comptera plus d’utilisateurs morts que de vivants, ce qui fait de Facebook un cimetière digital en expansion. Un grand nombre de profils annoncent le décès de leur propriétaire, après quoi ils sont «commémorés». L’expression «en souvenir» apparaît à côté du nom de la personne sur son profil et cet utilisateur cesse d’apparaître dans le fil d’actualités de ses contacts. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Pour certains, leur identité digitale continue de vivre, ainsi que leurs commentaires, leurs «j’aime» etc. Imaginez que votre page Facebook soit votre âme digitale et continue d’exister après que vous avez cassé votre pipe. Tu parles de mourir d’envie de rester en vie ! Bizarre, hein ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales