Facebook bientôt un cimetière géant

Facebook bientôt un cimetière géant

Le nombre de morts sur Facebook augmente rapidement. A peine huit ans après le lancement du réseau social, 30 millions d’utilisateurs étaient morts, et leur nombre ne fait qu’augmenter.

Selon certaines estimations, plus de 8 000 utilisateurs meurent chaque jour. A un moment donné, Facebook comptera plus d’utilisateurs morts que de vivants, ce qui fait de Facebook un cimetière digital en expansion. Un grand nombre de profils annoncent le décès de leur propriétaire, après quoi ils sont «commémorés». L’expression «en souvenir» apparaît à côté du nom de la personne sur son profil et cet utilisateur cesse d’apparaître dans le fil d’actualités de ses contacts. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Pour certains, leur identité digitale continue de vivre, ainsi que leurs commentaires, leurs «j’aime» etc. Imaginez que votre page Facebook soit votre âme digitale et continue d’exister après que vous avez cassé votre pipe. Tu parles de mourir d’envie de rester en vie ! Bizarre, hein ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»