La police bavaroise prête à embaucher des migrants sans exiger la citoyenneté allemande

Source: Reuters

En Bavière, une campagne pour embaucher des policiers étrangers même s’ils n’ont pas de passeport allemand a été lancée. Cette démarche a pour but d’aider à résoudre des crimes impliquant des migrants.

La nouvelle a été annoncée par le ministre bavarois de l’Intérieur, Joachim Herrmann, qui a évoqué le lancement de la campagne le 23 mai à Nuremberg.

«Notre expérience a montré que des employés de souche étrangère avaient une meilleure approche avec les migrants», a déclaré le ministre, selon la station de radio Bayerische Rundfunk.

Ils développent «une ligne directe» avec des étrangers parce qu’ils parlent la même langue et savent comment ils pensent, a ajouté le ministre, rapporte le média Merkur. «Je suis quant au fait qu’ainsi nous pourrons améliorer notre capacité à résoudre les crimes et à réduire les conflits», s’est félicité le ministre.

Le lancement de cette campagne a été décidé après une vague de meurtres de migrants perpétrés par un groupe local néo-nazi, bien que l’idée soit apparue avant la réalisation de ces crimes, a estimé Joachim Herrmann. «Nous devons réaliser que ce ne serait pas une mauvaise chose d’avoir plus de collègues étrangers», a-t-il déclaré.

La police ne favoriserait pas les migrants qui ont déjà un passeport allemand par rapport à ceux qui n’en ont pas. Par ailleurs, la police bavaroise embauche des étrangers depuis 1993. Ainsi, au cours de ces 23 années, 159 policiers sans passeports allemands ont été embauchés. Ce sont pour la plupart les Turcs (57), des Italiens (17) et des Croates (16).

Lire aussi : Les ventes d'armes non-létales explosent en Bavière

Mais indépendamment de sa nationalité, une personne qui veut intégrer la police bavaroise doit passer de sévères tests d’entrée. Ces règles d’admission ne changeront pas pour les candidats étrangers, prévient Joachim Hermann.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales