La manifestation festive à Baltimore a débouché sur une cinquantaine d'arrestations

Les policiers près de l'hôtel de ville à Baltimore Source: Reuters
Les policiers près de l'hôtel de ville à Baltimore

Des milliers de personnes ont célébré la décision de la procureure d’inculper six policiers pour la mort de Freddie Gray vendredi soir dans les rues de Baltimore, une cinquantaine d'entre elles a été arrêtée, notamment pour violation du couvre-feu.

Associated Press, en citant des sources policières, rend compte de 53 arrestations, dont 15 pour violation du couvre-feu imposé à la ville à la suite des manifestations de masse déclenchées par la mort de Freddie Gray.

Des milliers d’habitants se sont manifestés dans les rues de Baltimore après la décision du procureur d’Etat de Maryland Marilyn J. Mosby d’inculper les six agents de police ayant participé à l’arrestation et à la garde-à-vue du noir américain Freddie Gray, qui est décédé à la suite de son interpellation.

La population satisfaite de la décision du jury a exprimé sa joie dans les rues. Les militants tenaient des pancartes ornées des slogans : «j’aime Baltimore», «les vies des noirs comptent» et autres. Mais dix minutes après le début du couvre-feu, les policiers se sont dirigés en équipements de protection vers les manifestants et ont commencé à en menotter quelques-un. Certains se sont échappés, d’autres ont capitulé sans résistance. 

La manifestation s’est tenue après que le procureur d’Etat de Maryland Marilyn J. Mosby a qualifié la mort de Freddie Gray d'«homicide» et son arrestation d’«illégale» et engagé les poursuites contre les six agents police en compagnie desquels Gray se trouvait dans le fourgon de police. D’après Mosby, le couteau que Freddie Gray portait était autorisé dans la législation de l’Etat du Maryland.

Le noir américain Freddie Gray a été arrêté par la police de Baltimore le 12 avril. A la suite d’un déplacement d’une demi-heure dans un fourgon de police, le jeune homme de 25 ans a été hospitalisé avec de graves blessures à la moëlle épinière des suites desquelles il est décédé.

Le parquet a engagé des poursuites contre les agents qui ont interpellé Gray. Les policiers qui conduisaient le camion sont inculpés d’homicide de deuxième degré et de meurtre délibéré. Selon le parquet, le chauffeur aurait fait exprès d’effectuer des revirements brusques au volant pour faire mal à l’interpelé.

Les autres policiers sont accusés d’homicide involontaire et d’interpellation illégale.

«J’ai assuré à sa famille que personne ne pouvait pas se trouver au-dessus de la loi, et je vais œuvrer à la justice», a-t-elle promis pendant son intervention.

Dans la soirée de vendredi, les six officiers ont été placés en détention provisoire, les cautions de libération se situent entre 250 et 350 mille de dollars. La famille de Gray s’est dite satisfaite de la décision du parquet.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales