Belgique : Mourad Laachraoui, frère d'un kamikaze, qualifié pour les jeux Olympiques en Taekwondo

Mourad Laachraoui, 21 ans, frère cadet de Najim Laachraoui Source: AFP
Mourad Laachraoui, 21 ans, frère cadet de Najim Laachraoui

Le Belge Mourad Laachraoui, frère d'un des deux jihadistes qui se sont fait exploser à l'aéroport de Bruxelles le 22 mars, est devenu champion d'Europe de Taekwondo, à Montreux, en Suisse.

Mourad Laachraoui, 21 ans, frère cadet de Najim Laachraoui, a battu le jeudi 19 mai au soir en finale de la catégorie des -54 kg l'Espagnol Jesus Tortosa (6-3). Déjà médaillé d'argent lors des Universiades d’été en 2015, Mourad Laachraoui, qualifié pour les Jeux olympiques de Rio, offre ainsi à la Belgique une première médaille dans ces championnats d'Europe qui se terminent dimanche 22 mai.

Présent aux derniers Championnats du monde disputés en mai 2015 à Tcheliabinsk (Russie) dans la catégorie des -54 kg, il avait remporté la médaille d'argent dans la même catégorie aux Universiades, une compétition internationale universitaire, qui s'est déroulée à Gwangju (en Corée du Sud).

«On ne choisit pas sa famille»

Deux jours après les attaques de Bruxelles, le taekwondiste avait fermement condamné les agissements de son frère, que les enquêteurs soupçonnent d'être l'artificier des attentats de Paris du 13 novembre. Face aux sollicitations des médias, Mourad Laachraoui avait organisé une conférence de presse au cours de laquelle il avait expliqué être «accablé». Il n'avait plus de contact avec son frère depuis que ce dernier était parti pour la Syrie en février 2013. «On ne choisit pas sa famille», avait-il soufflé devant la presse.

Najim Laachraoui, un Bruxellois d'origine marocaine de 24 ans avait rejoint début 2013 les rangs de l'organisation Etat islamique en Syrie. Il s'est fait exploser avec un deuxième homme à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. Au total, les attaques à Bruxelles ont fait 32 morts. Son ADN avait été retrouvée dans plusieurs habitations en Belgique qui ont servi de planque ainsi que sur du matériel explosif utilisé par les commandos des attentats à Paris, qui ont fait 130 morts.

Lire aussi : Un kamikaze de l'aéroport de Bruxelles y avait travaillé pendant cinq ans

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales