Membre de l’OTAN, la Pologne se déclare hostile à une guerre froide entre l’Alliance et la Russie

Source: Reuters

En visite en Italie, le président polonais, Andrzej Duda, a déclaré que Varsovie ne voulait pas voir apparaître de tensions ouvertes entre la Russie et l’OTAN, ce qui n’empêche pas la Pologne d’héberger sur son sol les manœuvres de l’Alliance.

«Personne n’est intéressé à une nouvelle guerre froide […] Nous avons besoin d’un dialogue qui minimiserait le risque d’erreurs, qui aiderait à éviter les conflits et à accroître la prévisibilité dans nos relations», a déclaré Andrzej Duda juste après son discours au collège militaire de l’OTAN, à Rome.

Pourtant, le chef de l’Etat polonais a souligné que la coopération avec Moscou «ne devait pas influencer» les obligations prises au sein de l’OTAN, notamment la défense commune, car le dialogue doit se baser «sur les principes du droit international et du respect de l’intégrité territoriale de tous les pays».

De plus, Andrzej Duda a répété une fois encore que le rattachement de la Crimée à la Russie avait «sapé le système de sécurité en Europe». Pour cette raison, le sommet de l’OTAN à Varsovie, qui aura lieu en juin prochain, «doit démontrer l’unité, la volonté politique, la capacité de l’OTAN à protéger notre liberté et faciliter la stabilisation de la situation actuelle».

Le 14 mai, la Pologne avait officiellement entamé la construction de son site de défense antimissile balistique à Redzikowo, près de la côte baltique, qui accueillera, en 2018, 300 militaires américains qui feront ainsi face aux «menaces» qui visent l’Europe.

 Lire aussi : Des manifestants anti-OTAN chassent des soldats américains de Chisinau (VIDEO)

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales