Berlin souhaite le retour de la Russie au sein du G8

Source: Reuters

Le ministre allemand des Affaires étrangères veut réintégrer la Russie parmi les huit principales puissances mondiales, soulignant que les crises en Syrie, en Libye, ainsi que d’autres problèmes internationaux ne se résoudront pas sans elle.

«On prétend toujours que la participation de la Russie à certains forums soit un cadeau pour elle. Nous oublions parfois qu’il est de notre intérêt propre d’inviter la Russie à la coopération internationale et au partage des responsabilités», a déclaré le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier dans une interview publiée dans l’édition du 15 mai du journal Tagesspiegel.

Le ministre allemand des Affaires étrangères a souligné l’importance de dialogue entre les pays, surtout pendant les crises, alors qu’il «n’y a pas d’exemples percutant que l’isolation et la distanciation puissent nous amener vers la paix». «C’est pourquoi les plus grands pays industrialisés doivent être intéressés par le retour de la Russie dans le cercle du G8, par exemple, si elle contribue à la réalisation des accords de Minsk», a-t-il précisé, ajoutant qu’ils avaient besoin de Moscou pour la résolution des conflits internationaux. «En Syrie, c’était évident. J’ose même prédire qu’on aura besoin de la Russie dans le processus de stabilisation en Libye», a conclu le ministre allemand.

En avril dernier, Frank-Walter Steinmeier avait déjà exprimait son souhait de voir le sommet des pays les plus industrialisés retrouver son format d’avant la crise ukrainienne, avec le retour de la Russie.

Le G7 avait été élargi à la Russie à partir de 1998, même si, à l'époque, l'économie du pays souffrait de nombreuses difficultés. Avant cette date, Moscou participait de manière officieuse aux réunions des sept pays les plus industrialisés de la planète dans un format appelé le G7+1.

En 2014, la Russie était censée accueillir la réunion annuelle du G8, mais les autres membres du «club» avaient indiqué qu'ils boycotteraient l'événement pour protester contre ce qu'ils qualifiaient d'annexion illégale de la Crimée, auparavant rattachée à l'Ukraine. La Russie a depuis été exclue de tous les événements organisés dans le cadre du G7.

Lire aussi : Lavrov : J'espère que l’UE laissera les jeux géopolitiques et s'unira aux Russes contre le terrorisme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales