John Kerry remercie la Russie pour le cessez-le-feu en Syrie qui a permis de sauver des vies

John Kerry remercie la Russie pour le cessez-le-feu en Syrie qui a permis de sauver des vies Source: Reuters

Le secrétaire d’Etat américain a déclaré que des dizaines de milliers de vies avaient été sauvées et qu’un million de personnes avaient reçu de l’aide grâce au cessez-le-feu établi en Syrie avec l’aide de Moscou.

«Nous n’aurions pas eu l’accord de cessez-le-feu initial sans la Russie. Et, littéralement, des dizaines de milliers de vies ont été sauvées. Vous pouvez calculer vous-mêmes que 200 personnes étaient tuées chaque jour. Cela s’est arrêté pour une certaine période», a déclaré John Kerry à la chaîne CNN le mai.

«Les gens n’avaient pas reçu d’aide humanitaire pendant des années. Presque un million de personnes ont bénéficié aujourd’hui d’assistance humanitaire», a-t-il expliqué en ajoutant que le régime de cessez-le-feu ne fonctionnait pas parfaitement. «C’est un conflit très compliqué», a-t-il souligné.

Le secrétaire d’Etat américain estime qu'«il est dans l’intérêt de la Russie de ne pas s’enliser pour toujours en Syrie». «La Russie ne voudrait pas devenir une cible pour le monde sunnite entier et avoir tous les djihadistes de la région contre elle», a-t-il précisé.

Selon lui, si la Russie veut «d’éviter un embarras en Syrie, elle a réellement besoin de trouver une solution politique». «Actuellement ils recherchent une solution politique qui les satisferait. Et ce n’est pas nécessairement une formule réalisable», a conclu John Kerry.

Le 4 mai, Moscou et Washington ont confirmé avoir négocié un cessez-le-feu de 48 heures à Alep, ville du nord de la Syrie qui a été le théâtre de violents combats ces dernières semaines. L’accord est entré en vigueur le 3 mai et aurait dû être observé jusqu’au 6 mai, à 12h.

Pendant une réunion avec de hauts responsables de l’armée à Sotchi le 10 mai, le président russe Vladimir Poutine a exprimé l’espoir que la coopération entre la Russie et les Etats-Unis sur la question syrienne mènerait à de changements fondamentalement positifs.

Depuis le 27 février, un régime de cessez-le-feu, décrété sous l'égide de la Russie et des Etats-Unis, est officiellement entré en vigueur mais ses modalités ne s’appliquent pas aux organisations terroristes, telles que Daesh et le Front al-Nosra.

Lire aussi : Défense russe : le Front al-Nosra est derrière l’attaque du camp de réfugiés près d'Alep

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»