Le TAS réduit à 4 ans la suspension de Michel Platini, qui démissionne de l'UEFA

Michel Platini Source: Reuters
Michel Platini

Alors que le Tribunal arbitral du sport (TAS) a réduit la suspension de Michel Platini de toutes fonctions liées au football de 6 à 4 ans le 9 mai, ce dernier a immédiatement démissionné de la présidence de l'UEFA pour «poursuivre son combat».

Le TAS a reconnu dans son communiqué la «validité» du contrat oral liant la FIFA à Michel Platini, pour 1,8 million d'euros, mais «n'est pas convaincu par la légitimité» de ce versement effectué en 2011 pour un travail de conseiller achevé en 2002 auprès de Joseph Blatter, à président de la FIFA à l'époque des faits.

Quelques minutes après cette annonce du TAS, qui avait été dévoilée en primeur par ses avocats, l'ancien meneur de jeu de l'équipe de France a annoncé dans un communiqué sa «démission» de ses fonctions de président de l'UEFA, afin de «pouvoir poursuivre [son] combat devant les tribunaux suisses».

Cette démission prend donc effet immédiatement, alors que ses avocats avaient auparavant indiqué qu'il remettrait sa démission «à l'occasion du prochain congrès de l'organisation». Joseph Blatter, son ex-mentor devenu son ennemi, a pour sa part «pris acte» de la décision auprès de l'AFP, sans faire de commentaire.

Une suspension initiale de huit ans par la justice interne de la FIFA

La Fédération française de football (FFF) a quant à elle salué en Platini un «homme qui a toujours oeuvré dans l'intérêt du football». Le TAS a également réduit de 80 000 à 60 000 francs suisses (72 000 à 54 000 euros) l'amende infligée par la FIFA au patron du football européen.

Après le TAS, la plus haute juridiction sportive internationale, «la dernière étape possible sera un recours au Tribunal fédéral (suisse), qui ne sera pas un recours sur le fond» mais seulement sur les questions de droit, avait déclaré le 29 avril le secrétaire général du TAS Mathieu Reeb, lors de la comparution de Platini devant le TAS.

Le 21 décembre, le Français avait initialement été suspendu huit ans par la justice interne de la FIFA, une peine réduite à six ans en appel en février. Mis en cause à la suite de la révélation de ce paiement de 1,8 million d'euros versé par la FIFA en 2011 en rémunération d'un travail de conseiller de Joseph Blatter, alors président de l'organisme faîtier du foot mondial, la FIFA avait reconnu Michel Platini coupable «d'abus de position», de «conflit d'intérêts» et de «gestion déloyale». Seule la charge de «corruption» avait été écartée.

Lire aussi : Le Français Jérôme Valcke suspendu 12 ans de toutes fonctions liées au football

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales