Moscou célèbre le 71e anniversaire de la victoire sur le nazisme

Source: Sputnik

Le 9 mai, toute la Russie célèbre la fin de la guerre contre le Troisième Reich. Ce jour, fêté à travers l’Europe le 8 mai, prend une dimension toute particulière en Russie, 26 millions de citoyens ayant disparu durant cette guerre en URSS.

Les célébrations de cette grande fête chère à toutes et à tous ont commencé selon la tradition par le défilé militaire sur la place Rouge, à 10h à Moscou  (9h, heure de Paris) : véhicules militaires, soldats et officiers la traversent chaque année depuis 1965, date du 20e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, appelée Grande Guerre patriotique en Russie. Après la chute de l’URSS, cette tradition a été brièvement interrompue, avant de reprendre en 1995.

Cette année, les spectateurs ont vu défiler 10 000 militaires et 100 unités de matériel terrestre alors que 71 avions militaires ont survolé la capitale russe. En outre, pour la première fois, des femmes soldats ont pris part à la parade.

Le défilé avait été préparé avec attention. Des soldats, des véhicules blindés et des avions s'étaient entraînés hors de la capitale russe mais ont aussi parcouru le centre de la ville dans des répétitions que RT France avait retransmises.

Lire aussi : Plongez avec RT dans l'ambiance de la répétition du défilé du Jour de la victoire à Moscou

Dans l’après-midi, le «Régiment immortel», des familles portant les portraits de leurs parents disparus pendant la guerre, sont descendues dans les rues de Moscou pour commémorer les victimes tombées en héros lors de la Seconde Guerre mondiale. Plus de 500 000 personnes ont annoncé leur intention d’y prendre part. 

Lire aussi : Le Régiment immortel arpente les rues de Moscou

Ce mouvement a une dimension internationale. La veille, des manifestations du «Régiment immortel» ont été tenues à travers le monde, de Pékin à Washington. A Paris, une centaine de personnes se sont rassemblées sur la place de la Bastille, brandissant des drapeaux soviétiques et russes, et tenant des photos de leurs proches ayant participé à la Seconde Guerre mondiale. Ils ont marché jusqu’au cimetière du Père Lachaise où ils ont déposé des fleurs devant le Mémorial des combattants russes et soviétiques de la résistance française.

Des célébrations nombreuses sont prévues pour le jour de la Victoire partout en Russie. Les villes se couvrent de rubans orange et noirs, dits «rubans de saint Georges», en l’honneur du courage des soldats. Outre les défilés, dans les parcs et sur les places, les autorités organisent des concerts avec des chansons datant des années de guerre. Les gens avec des écharpes aux couleurs noir et orange de saint Georges descendent toujours dans les rues remercier les vétérans pour leur contribution à la victoire et leur présenter des fleurs. Selon la tradition, de nombreux feux d’artifice viennent achever en apothéose ces célébrations. 

Le 9 mai, Moscou accueille toujours d’éminents étrangers, dont nombre de chefs d’Etat. Aujourd’hui, parmi les invités se trouve un couple français, Jean-Claude et Micheline Magué, invités par le président russe. En avril, ils ont décidé d’offrir leurs médailles militaires de famille à celle d’un officier russe, Alexandre Prokhorenko, mort en héros en Syrie. Ce  jeune lieutenant avait appelé l’aviation à bombarder sa position, alors qu’il était cerné par Daesh, à proximité de Palmyre. 

En savoir plus : Le couple français à Moscou pour donner ses médailles familiales aux proches du Russe mort en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales