L'Australie s'apprête à adopter la déchéance de nationalité pour les terroristes

Source: Reuters

Alors que la France a abandonné le principe de déchéance de nationalité, les autorités de l’île-continent la considèrent comme l’une des mesures indispensables dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation de la population.

Si, il y a quelques mois, les débats autour de la réforme constitutionnelle battaient leur plein en France mais se sont limités à de vaines conversations, l’Australie a pour sa part franchi le pas en adoptant en décembre dernier un projet de loi permettant de déchoir de la nationalité australienne les terroristes présumés propriétaires de deux passeports.

Le ministre de l’Immigration Peter Dutton a déclaré le 5 mai que cette décision avait été prise car «les personnes qui s’engagent dans une activité liée au terrorisme ont rompu le lien qui les maintenait avec leur communauté et rejeté leur allégeance à l’Australie».

Il a indiqué avoir inclus Daesh dans la liste des organisations dont les membres pourraient être privés de leur passeport australien. Ce groupe djihadiste est même le premier à apparaître sur la liste, rapporte The Guardian.

L’Australie a également créé un nouvel organe, le Conseil de perte de citoyenneté, qui devrait examiner chaque cas individuellement. Selon l’Agence australienne de renseignement relatif à la sécurité (ASIO), 110 Australiens combattant dans les rangs des djihadistes en Irak et en Syrie disposeraient d'une double nationalité.

Lire aussi : Le Danemark pourrait déchoir certains imams de leur nationalité

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales