Le Danemark pourrait déchoir certains imams de leur nationalité

© Capture d'écran YouTube / MEMRITVVideos

Les imams qui prêchent des idées «contraires aux valeurs basiques du Danemark» pourraient se voir priver de la nationalité danoise. Il s'agit de la dernière mesure en date des autorités danoises pour faire face à l’islamisme, selon The Local.

Cette idée a été portée par le Parti populaire danois, notoirement anti-migrants, et est destinée pour le moment à être appliquée contre un imam en particulier : Abou Bilal.

La proposition a déjà reçu le soutien du Parti libéral au pouvoir, les Sociaux-Démocrates d’opposition et le Parti conservateur, ce qui signifie que la mesure pourrait être adoptée par le parlement danois.

Ainsi, l’un des députés et membre du Parti libéral, Marcus Knuth, considère qu’il faut mettre en place des solutions rigoureuses afin d’enrayer la montée de l’islamisme. «Ce sont des mosquées qui ont poussé beaucoup de gens à aller combattre en Syrie, elles peuvent présenter une menace pour la sécurité nationale», a-t-il souligné.

Cependant, Oussama el-Saadi, le recteur de la mosquée Grimhojvej, où travaille l’imam ciblé, a estimé qu’une telle mesure ne serait pas efficace. «Ce n’est pas ainsi qu’on règlera le problème, on risque au contraire de provoquer plus de radicalisation», a-t-il indiqué au journal Politiken. En outre, il a précisé qu’Abou Bilal est un Palestinien apatride, et la déchéance de nationalité dans ce cas précis pourrait violer les normes internationales.

Abou Bilal Ismail, l'imam de la mosquée Grimhojvej d'Aarhus au nord-ouest de Copenhague, s’est plusieurs fois retrouvé au cœur de polémiques virulentes. Ainsi, en juillet 2014, il avait imploré Allah «de détruire tous les juifs sionistes». En Février dernier, filmé à son insu, il a sans ambiguïté incité au meurtre des femmes adultères lors d'un supposé cours de théologie. En janvier 2015, dans ce même lieu de culte, Oussama el-Saadi a appelé à l'émergence d'un Etat islamique dans le monde entier.

Cette initiative pourrait être discutée lors des prochaines rencontres avec le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen sur la lutte contre l’islamisme dans le pays. Ce problème a attiré l’attention des hommes politiques après la diffusion d’un documentaire «Les mosquées derrière le voile», concernant les mosquées où est prêché un islam radical. Le dirigeant du gouvernement a déjà indiqué être prêt à «repousser les limites» de la Constitution danoise afin de trouver une solution.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales