Tom et Jerry responsables de l'extrémisme au Moyen-Orient ?

© Warner Bros/Turner Entertainment

Le chef du Service de l'information égyptien met en cause l'influence néfaste du chat et de la souris dans la propagation des violences au Moyen-Orient.

«Tom et Jerry sont des instigateurs de violence, responsables de la montée de l'extrémisme au Moyen-Orient», a déploré Salah Abdel Sadek, responsable des Services de l'information en Égypte, blâmant aussi au passage les jeux vidéos et les films violents. Les critiques ne se sont pas faites attendre, relevant l'inconséquence d'un tel discours sur Twitter...

Le responsable a fait cette déclaration pour le moins surprenante lors d'une conférence intitulée «Les médias et la culture de la violence», tenue à l'université du Caire. Selon lui, Tom et Jerry est un programme qui laisse le téléspectateur penser que la violence est naturelle. «Ils [Tom and Jerry] affichent la violence avec humour et envoient le message que, oui, je peux frapper... Et [utiliser] des explosifs», a-t-il ainsi expliqué.

Sadek tempère ce discours visant les idoles de plusieurs générations, en ajoutant que les jeux vidéos récents, avec leurs avancées technologiques, sont aussi à blâmer. «Cela devient normal pour un jeune homme de jouer pendant des heures à ces jeux, tuant et répandant le sang, ça le rend satisfait et heureux» a poursuivi l'ambassadeur, ajoutant que les pressions sociales peuvent ensuite pousser ce jeune homme vers la violence dans le monde réel.

Suite à ce discours, le journal privé Youm7 a publié un article intitulé «Cinq accusations auxquels font face Tom et Jerry en Égypte». L'article met en valeur la promotion d'habitudes néfastes, comme boire de l'alcool, fumer ou voler, et n'oublie pas de mentionner que le diabolique couple de l'animation pour enfants «perturbe le sens de la justice, inspire les enfants à monter des projets sinistres, et encourage la violence avec l'utilisation d'instruments tels que les couteaux, les pistolets et les tronçonneuses.»

Malgré son histoire bien chargée en termes de censure cinématograpique, particulièrement en matière de sexualité, le gouvernement égyptien n'envisage de censurer ni jeux vidéos, ni Tom et Jerry

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales