Australie : nouvelle immolation d'un réfugié en une semaine

Manifestation de protestation contre la politique migratoire du gouvernement libéral Australie, Sydney le 11 Octobre 2014. Source: Reuters
Manifestation de protestation contre la politique migratoire du gouvernement libéral Australie, Sydney le 11 Octobre 2014.

Alors que l'Australie est sévèrement critiquée pour sa politique migratoire, deux migrants en moins d'une semaine se sont livrés à des tentatives de suicide par le feu dans un centre de rétention situé à Nauru, au cœur de l'océan pacifique.

Une somalienne de 21 ans détenue dans un centre de rétention australien sur l'île de Nauru s'est immolée par le feu, quelques jours après une tentative de suicide similaire par un réfugié irakien. Soignée à l'hôpital de Nauruan, elle est dans un état critique.

Ces drames pourraient remettre en cause le consensus politique et social dont bénéficiait jusque là la politique migratoire du gouvernement australien. Ainsi la sénatrice verte, Sarah Hanson-Young a appelé le gouvernement de Malcolm Turnbull à intervenir et à changer de politique au sujet des migrants. 

En effet, depuis 2013, le gouvernement conservateur australien a adopté une politique particulièrement ferme pour juguler les flux de migrants. Baptisé « frontières souveraines », le programme consiste à renvoyer systématiquement les navires de migrants dans leurs pays de départ (principalement l'Indonésie). Pour les demandeurs d'asile qui auraient réussis à atteindre l'Australie, ceux ci sont placés dans des centres de détentions dans des îles isolées de l'océan Pacifique, en Papouasie Nouvelle-Guinée ou sur l'île Nauru. Administrés par l'Australie, ces centres sont régulièrement pointés du doigt par les ONG pour les mauvais traitements infligés aux population qui y sont assignées.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales