La Russie a conçu des missiles capables de percer le bouclier antimissiles de l’OTAN

Source: Sputnik

Le premier chef-adjoint du Comité de défense et de sécurité du Conseil de la Fédération, Evgueni Serebrenikov, a signalé que la Russie terminait de concevoir des missiles de nouvelle génération indécelables pour les systèmes de défense de l’OTAN.

«On conçoit une nouvelle génération de missiles, les plus modernes, dont on n’a pas encore parlé. Ils seraient invulnérables aux armes de l’OTAN, notamment, aux systèmes de défense antimissiles de l’OTAN», a déclaré Evgueni Serebrenikov dans une interview accordée à RIA Novosti.

Par ailleurs, il a également cité les propos du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Ce dernier avait averti les membres de l’OTAN que, s’ils ne cessaient pas leur expansion à l’Est du continent européen, la Russie serait prête à prendre des contre-mesures. 

«Il s’agit non seulement de mesures techniques mais aussi de présence humaine. La Russie augmentera le nombre de ses militaires aux frontières nord et nord-ouest, et aussi dans la flotte du Nord si la Suède rejoint l’OTAN», a-t-il poursuivi.

La semaine dernière, la Russie a mené des essais de missiles balistiques intercontinentaux munis de bloc militaire hypersonique qui pourraient être lancés sans être décelés par les systèmes de l’OTAN. 

Lire aussi : La Pologne veut rétablir un contrôle à ses frontières pendant tout l’été

Les tensions entre la Russie et l’OTAN semblent être croissantes. Même la rencontre du 20 avril, entre les ambassadeurs de la Russie et de l’OTAN à Bruxelles pour discuter «franchement» en dépit des «désaccords profonds et persistants» qui existent depuis la crise ukrainienne, n’a pas permis de les faire baisser. Au contraire, les deux parties ont conclu qu’il n’était pas possible de retrouver l’état de leurs relations, tel qu’il prévalait «avant Maïdan».

Pourtant, dans une interview accordée à la chaîne américaine CBS, le président américain Barack Obama a affirmé que considérer «l’Alliance atlantique et l’Union européenne comme une menace» pour la Russie était «une erreur», ce qui a provoqué une vive réaction du Kremlin. Dmitri Peskov, le porte-parole du président russe, a rappelé propos des dirigeants de l’UE, des Etats-Unis et de l’OTAN qui affirmaient tous qu’ils considéraient la Russie comme une menace.

«Ces déclarations ne se sont pas seulement limitées à des mots, nous constatons les mesures qui ont été prises pour renforcer le potentiel militaire en direction des frontières russes», a-t-il poursuivi.

Lire aussi : Kremlin : les mesures visant à renforcer l’OTAN aux frontières de la Russie sont «évidentes»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales