La dépouille du grand-duc russe Nicolas Nicolaïevich rentre à Moscou

Le cimetière Donskoe à Moscou© Vladimir Viatkine Source: RIA NOVOSTI
Le cimetière Donskoe à Moscou

Les restes du grand-duc Nicolas Nicolaïevich, l’oncle du dernier tsar Nicolas II, qui assumait les responsabilités de commandant suprême des armées impériales russes en 1914, et de son épouse Anastassia Nicolaïevna, seront enterrés à Moscou.

L’ambassadeur russe en France, Alexandre Orlov, a déclaré que les dépouilles du grand-duc russe et de son épouse seraient acheminées à Moscou aujourd’hui.

Le transfert des dépouilles mortelles a été initié par la famille Romanov et soutenu par le gouvernement russe, a déclaré Natalia Timakova, la porte-parole du premier ministre russe. 

«Au moment du décès de Nicolas Nicolaïevich en janvier 1929, il n’était pas possible de respecter son vœu d’être enterré en Russie, à côté des soldats qui ont combattu sous son commandement. Maintenant, l’heure est venue», a déclaré l’aîné des descendants de la famille royale, Dmitiriï Romanovich.

Le grand-duc Nicolas Nicolaïevich a passé une bonne partie de sa vie à l’étranger. Il a été décoré du titre de Grand-Croix de la Légion d’honneur en France mais a toujours espéré pouvoir revenir en Russie. Juste avant son décès, il avait envoyé un télégramme de vœux aux membres de l’armée russe en exil où il avait écrit «Souvenez-vous de la Russie !». 

Le grand-duc russe Nicolas Nicolaïevich © Wikipédia
Le grand-duc russe Nicolas Nicolaïevich

En 2014, le gouvernement russe avait réuni un groupe interministériel pour régler les questions juridiques. «Nous avons eu l’honneur d’assister à la réalisation de son vœu, ce qui signifie le rétablissement d’une justice historique», a souligné le président de la Douma d’Etat de Russie Sergueï Narychkine.

L’enterrement est prévu le 30 avril au cimetière des soldats qui ont péri lors de la Première Guerre Mondiale.

A la veille du déplacement des restes du grand-duc Nicolas Nicolaïevich, l’Hôtel des Invalides a tenu une cérémonie en mémoire du commandant suprême des armées impériales qui avait été enterré à Cannes en janvier 1929 à l’église orthodoxe de Saint-Michel-Archange.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales