Rumeurs de régime estival forcé : les Moscovites pourraient être bientôt privés de leurs kebabs !

© Stephane Mahe Source: Reuters

Les autorités municipales de Moscou ont menacé de fermer les échoppes de kebabs et de sharwarma pour des raisons sanitaires. Malgré leur amour pour ces sandwichs et la confusion entourant cette annonce, les Moscovites ne cèdent pas à la panique.

Le directeur du département du commerce et des services de la ville de Moscou a expliqué que les propriétaires de ces fast-foods avaient, à plusieurs reprises, refusé «de supporter les moindres coûts pour maintenir les conditions d’hygiènes décentes».

«Nous parcourons toutes les rues où sont installées les échoppes de sharwarma. Elles vont disparaître complètement», a déclaré un représentant municipal, Alexeï Nemeryuk, sur la radio de l'organe de presse Komsomolskaya Pravda, bien qu’il ait plus tard ajouté que ses propos avaient mal été interprétés, et qu’il n’appelait pas à la fermeture de toutes les échoppes, mais d’une en particulier.

Cependant, cette annonce a malgré tout scandalisé les Moscovites qui, désespérés à l’idée de devoir renoncer à leur fast-foods préférés, se sont emparés de la twittosphère pour exprimer leur mécontentement, et parfois, non sans humour.

«Sobianine (ndlr : maire de Moscou) a tué la shawarma en 2016»

Un autre internaute poste une photo de (peut-être) son dernier déjeuner préféré.

Et enfin, les supers héros sont appelés à la rescousse : «Homme de fer ! Venez à notre secours !»

Au début du mois de février, la ville de Moscou a rasé en une nuit une centaines échoppes «illégales» près des stations de métro.

Lire aussi : Vérone interdit les échoppes de kebabs pour préserver sa beauté

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales