Moscou demande à l’ONU d’ajouter des groupes liés à l’Etat Islamique à la liste terroriste

© Amer Almohibany Source: Reuters

La Russie a demandé à l’ONU de sanctionner les deux groupes rebelles Ahrar Al-Sham et Jaysh al-Islam, connus pour entretenir des liens étroits avec l’EI et Al-Qaeda et pour «régulièrement» violer l’accord russo-américain de cessez-le-feu en Syrie.

L’ambassadeur russe aux Nations Unies, Vitaly Churkin, a soumis au Comité contre le terrorisme du Conseil sécurité de l’ONU la demande de Moscou d’ajouter les groupes rebelles Ahrar Al-Sham et Jaysh al-Islam à la liste du Comité de sanctions contre l’EIIL (Daesh) et Al-Qaida.

Selon Vitaly Churkin, la raison de cette démarche tient en «la preuve que ces organisations, se battant en Syrie, entretiennent des liens étroits avec des organisations terroristes, notamment l’Etat islamique et Al-Qaeda, desquels elles reçoivent un soutien financier, matériel, technique et militaire».

L’ambassadeur de la Russie aux Nations Unies a par ailleurs souligné que suite à «des violations régulières du cessez-le-feu en Syrie par les groupes Ahrar Al-Sham et Jaysh al-Islam, la partie russe a décidé de réitérer sa demande que soient introduites ces organisations sous un régime de sanctions».

Par ailleurs, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a plusieurs fois déclaré que la Russie voulait que les groupes sabotant le cessez-le-feu en Syrie soient mis sur la liste terroriste de l’ONU. Moscou avait d’ailleurs demandé à ce que ces groupes soient mis sur liste terroriste dès le début des négociations, mais avait accepté de mettre cette exigence entre parenthèse pour qu’un compromis puisse être trouvé.

Le 27 avril se tient à Moscou la cinquième conférence sur la sécurité internationale, avec pour thème principal la lutte contre le terrorisme international. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, participe également à la conférence.

Lire aussi : Défense russe : la «démocratisation» américaine de l’Irak a ouvert la porte aux terroristes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales