Défense russe : la «démocratisation» américaine de l’Irak a ouvert la porte aux terroristes

Source: Sputnik

Le chef d’Etat-Major russe a déclaré lors d’une conférence sur la sécurité internationale à Moscou que l’implication des Etats-Unis dans les affaires internes des pays arabes, tels que l’Irak et la Lybie, les avait transformé en foyers du terrorisme.

Le général Valery Gerasimov, chef d’Etat-Major russe, a expliqué, lors d’une conférence sur la sécurité internationale qui se tient mercredi 27 avril à Moscou, que les interventions militaires des Etats-Unis au cours des vingt dernières années au Moyen-Orient et en Afrique du Nord avaient uniquement abouti au renforcement le terrorisme dans ces régions.

«L’occupation de l’Irak, l’éviction d’un énième homme fort et la démocratisation du pays sous la menace armée a conduit la majorité des militaires dispersés et des élites politiques évincées de former le noyau de Daesh», a déclaré le chef d’Etat-Major russe.

Le général Valery Gerasimov a par ailleurs rappelé que des erreurs similaires ont été commises notamment en Lybie, lorsque les puissances occidentales ont décidé d’utiliser la force militaire pour évincer le président Muammar Gaddafi en 2011. 

«La Lybie, en tant qu’Etat, n’existe pratiquement plus et est devenue un foyer de l’Etat islamique et d’autres groupes terroristes», a ajouté le chef d’Etat-Major russe. 

Il a également souligné que la crise des réfugiés que traverse l’Europe était le prix à payer pour avoir déstabilisé les pays arabes.

Le 27 avril se tient à Moscou la cinquième conférence sur la sécurité internationale, avec pour thème principal la lutte contre le terrorisme international. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, participe également à la conférence.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales