Le chef du renseignement allemand limogé sur fond de peur de nouveaux attentats de Daesh

Le patron du renseignement extérieur allemand Gerhard Schindler Source: AFP
Le patron du renseignement extérieur allemand Gerhard Schindler

Le limogeage du patron du renseignement extérieur allemand Gerhard Schindler intervient alors que l'Allemagne fait face à une menace d'attentats de la part de militants extrémistes de l'Etat islamique.

Alors que la menace terroriste en Europe a rarement été aussi élevée, les raisons du limogeage de Gerhard Schindler, à la tête du Service fédéral de renseignement (BND) n'ont pas été divulguées officiellement.

Agé de 63 ans, il était à deux ans de la retraite. Mis en difficulté après avoir s'être retrouvé dans une affaire d'espionnage des partenaires européens de l'Allemagne au profit des renseignements américains (NSA), il s'était néanmoins maintenu à son poste. Il avait alors initié la centralisation du contrôle des bureaux extérieurs du BND, qu'il dirige depuis 2012.

Lire aussi : L’Etat islamique prévoirait des attaques terroristes sur les plages européennes

Près d'un mois après les attentats de Bruxelles

Ce licenciement arrive près d'un mois après les attentats de Bruxelles, le 22 mars dernier, revendiqués par l'Etat islamique. L'Allemagne, qui participe à l'effort de guerre au sein de la coalition en Irak et en Syrie en fournissant des armes et un soutien logistique aux forces locales n'a encore jamais été frappée par une attaque djihadiste.

«Nous considérons la situation sécuritaire comme très sérieuse, même si nous n’avons pas de renseignement immédiat sur des attaques planifiées en Allemagne», avait ainsi alerté au journal d’information Die Welt Hans-Georg Maassenl, le chef de l'Office fédéral de protection de la Constitution (BfV, l'agence de contre-espionnage et de sécurité nationale, établissant des rapports pour le ministère de l'Intérieur) dans une interview publiée dimanche 10 avril. 

Lire aussi : Alerte sur les institutions : de la propagande de Daesh saisie chez deux employés de l’UE

«Des attaques à l’encontre des intérêts allemands»

«Daesh veut mener des attaques contre l’Allemagne et les intérêts allemands», a-t-il indiqué, ajoutant que les villes allemandes étaient visées, par la propagande de Daesh aux côtés de Paris, Londres et Bruxelles, toutes ayant été par le passé des cibles d’importantes attaques terroristes. 

Selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, du chef du renseignement extérieur limogé Gerhard Schindler devrait être Bruno Kahl, un responsable du ministère des Finances réputé proche du ministre des Finances Wolfgang Schäuble. Le BND avait fêté son 60e anniversaire plus tôt en avril. Longtemps basée à Pullach, dans le sud de l'Allemagne, l'institution doit intégrer de nouveaux locaux à Berlin l'année prochaine.

Lire aussi : Allemagne : arrestation d’adolescents salafistes soupçonnés de vouloir commettre un attentat

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales