Une ministre norvégienne joue au «migrant» en mer Egée et se fait allumer par les internautes

Source: Reuters

Devant les caméras des médias norvégiens, la ministre norvégienne de l'Immigration s'est jetée à l'eau près de l’île de Lesbos en tenue orange pour tenter de comprendre ce que c’est que d’être un migrant, provoquant un tollé sur Twitter.

«On ne peut pas se mettre à la place des réfugiés, mais vous pouvez comprendre ce que ça veut dire d’être dans l’eau», a confié la ministre de l’Immigration norvégienne, Sylvi Listhaug, à la chaîne norvégienne NTB Scanpix après son expérience. «Cela doit être fantastique de voir arriver à ce moment-là un bateau de sauvetage norvégien», a-t-elle ajouté.

Equipée d’une combinaison orange de survie en mer, Sylvi Listhaug a sauté à l’eau depuis le pont d’un bâtiment norvégien avant que les sauveteurs ne viennent à sa rescousse dans le cadre d’un exercice.

Cette démarche de la ministre, dont certains internautes estiment qu’elle relève plus du divertissement que d’une mise en conditions réelles, a provoqué d’innombrables moqueries sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. La députée socialiste norvégienne, Karin Andersen, a même proposé à la ministre de l'Immigration «d'ouvrir sa fenêtre pour comprendre le point de vue des sans-abri».

L’internaute Brynjar Meling a prétendu que s’il passait cinq minutes dans une chaise, il pourrait comprendre ce que c’est que d’être paralysé.

D'autres internautes se sont amusés à parodier la symbolique de ce «plongeon politique» en imaginant la ministre dans un verre d'eau, pour plus de sécurité.

Ce n’est pas la première fois que Sylvi Listhaug fait la Une des journaux internationaux. En janvier dernier, elle avait proposé de renvoyer la quasi-totalité des quelque 5 500 personnes qui étaient arrivées sur le territoire norvégien par la «route de l'Arctique», soit via la Russie, en 2015.

En savoir plus : Par -30°C, la Norvège renvoie des migrants, à travers le cercle polaire, vers la Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales