«Pas de coopération» : le premier Conseil OTAN-Russie depuis 2014 n’a pas abouti à grand-chose

«Pas de coopération» : le premier Conseil OTAN-Russie depuis 2014 n’a pas abouti à grand-chose© Capture d'écran du site www.nato.int
Suivez RT France surTelegram

Le 20 avril, les ambassadeurs de la Russie et de l’OTAN se sont réunis à Bruxelles pour discuter «franchement» malgré les «désaccords profonds et persistants» existants depuis la crise ukrainienne. A l’issue de la réunion, rien n’a changé.

«Nous avions des désaccords profonds liés à la crise ukrainienne. La rencontre actuelle ne les a pas dissipés», a déclaré le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg après le sommet.

«Nous avons suspendu la coopération d’un point de vue pratique entre l’OTAN et la Russie mais nous sommes tombés d’accord sur le fait que notre intérêt commun est de maintenir ouverts le dialogue. Néanmoins, cela ne signifie pas que nous revenons à la coopération comme si de rien n'était», a-t-il poursuivi.

Plus tôt cette semaine, presque la même déclaration avait été faite par le ministre des Affaires étrangères  russe Sergueï Lavrov. Il avait précisé que, même si la Russie avait accepté l’invitation de l’OTAN à participer aux négociations, Moscou n’avait pas l’intentions de jouer le «jeu unilatéral» de l’OTAN.

Lire aussi : «Il faut qu’on parle !» L’OTAN veut renouer le contact avec la Russie

En mars 2014, les tensions entre la Russie et l’OTAN se sont drastiquement aggravées après le vote par les citoyens de Crimée pour le rattachement de leur péninsule à la Fédération de Russie lors du référendum du 16 mars 2014. 96% de la population (1,2 millions de personnes) de cette région, dont la majorité sont des Russes ethniques, ont refusé de reconnaître le nouveau gouvernement ukrainien, arrivé au pouvoir après les manifestations de Maïdan, et ont opté pour une réunification avec la Russie

Malgré les appels russes à ne pas poursuivre le renforcement de l’alliance en Europe de l'Est, l’OTAN multiple ses exercices militaires en Europe près des frontières de la Russie, ce que Moscou qualifie de «provocation». Ainsi, en mai dernier l’OTAN a entamé d’importantes manœuvres dans les pays voisins de la Russie. En août 2015, l'Ukraine a accueilli les exercices militaires maritimes de l’Alliance en mer Noire, rassemblant plusieurs navires de guerre, hélicoptères de combat et engins blindés.

Lire aussi : L'OTAN renforce ses moyens militaire en Europe de l'Est malgré l'avertissement russe

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix