Mexique : explosion meurtrière dans un complexe pétrolier

© Capture d'écran du compte de Twitter

Des milliers d’habitants ont été évacués après une explosion dans un complexe pétrolier de Pemex dans le port de Coatzacoalcos, près du golfe du Mexique. Au moins treize personnes ont été tuées et plus d’une centaine blessées.

L’accident s'est produit à 15h30 (heure locale) sur le site Chlore 3 de l'entreprise Petroquimica Mexicana de Vinilo (PMV), associée à Pemex et Mexichem. Les causes du sinistre n'ont pas été encore précisées.

Le gouverneur de l’Etat de Veracruz où l’explosion dévastatrice s’est produite, Javier Duarte, a écrit sur son compte Twitter que plus de 105 personnes avaient été transportées dans les hôpitaux, dont 58 employés du complexe pétrolier.

«Nous avons le regret d'informer que treize ouvriers ont été tués», a-t-il poursuivi en ajoutant que l’explosion avait été ressentie à dix kilomètres à la ronde.

Le chef du service fédéral des situations d’urgence Luis Felipe Puente a aussi confirmé à Reuters qu’au moins treize personnes avaient été tuées à cause de l’explosion et que plus de deux mille avaient dû être évacuées. Sur les réseaux sociaux, les internautes partagent des images impressionnantes du nuage de fumée noire s'élevant  au-dessus des installations de l'usine.

Les médias locaux affirment que l’explosion aurait rejeté des substances toxiques, notamment du chloroéthane, et conseillent aux résidents locaux de ne pas quitter leurs maisons.

De leur côté, les autorités de l’usine affirment que l’incendie est sous contrôle et précisent au passage que l’explosion n’empêchera pas l’exportation de pétrole. 

Ce n’est pas la première explosion à toucher la compagnie pétrolière mexicaine. En janvier 2013, le siège de Pemex à Mexico avait été frappé par une explosion de gaz très importante qui avait causé la mort de 37 personnes. 

Lire aussi : TransCanada à RT : les fuites de pétrole continueront à cause de mauvaises soudures

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales