«Les accidents du 11 septembre» : la vice-ministre suédoise au cœur de la polémique

Source: AFP

Lors de son passage mardi 19 avril sur la chaîne suédoise SVT, Åsa Romson qui abordait la démission du ministre du logement Mehmet Kaplan, a qualifié les attentats du 11 septembre d'«accidents».

Interrogé sur la récente démission de son collègue du Parti de l'Environnement Les Verts (MP) qui avait comparé les Israéliens aux nazis et s'était affiché avec des ultranationalistes turcs, la vice-ministre a tenu à rendre hommage au travail qu'il a mené notamment avec les associations de jeunes musulmans en Suède.

«Il a été président des Jeunes musulmans dans des situations difficiles, comme les accidents du 11 Septembre», a-t-elle déclaré. Une phrase qui a immédiatement fait bondir de nombreux téléspectateurs qui ont tenu à lui rappeler que près de 3 000 personnes sont mortes à la suite des attaques perpétrées par l'organisation terroriste Al-Qaïda.

Face au tollé suscité par ses propos, la ministre suédoise a tenu à préciser sa pensée. Dans un courriel envoyé au site d'information The Local, elle estime que les attaques contre le World Trade Center à New York ont été l'un des actes de terreur les plus vils […] de l'histoire moderne». Par la suite, elle a déclaré au journal suédois Aftonbladet qu'elle avait l'intention de définir les attentats comme un malheur plutôt que comme un accident.

L'année dernière, Åsa Romson avait suscité une énorme vague de critiques au moment où elle avait décrit la crise des migrants en Europe comme «le nouveau Auschwitz» lors d'un débat télévisé. Elle avait ensuite été contrainte de présenter des excuses publiques. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales