Le journaliste allemand interdit d'entrée en Turquie finalement expulsé

© @VSchwenck

Les autorités turques ont refusé à un journaliste allemand en provenance du Caire d'entrer sur le territoire turc, avant de finalement le renvoyer vers l'Egypte. Il devait se rendre à la frontière syrienne pour faire un reportage sur les réfugiés.

L'information a été rapportée par la chaîne de télévision publique allemande ARD pour laquelle travaille le journaliste. Volker Schwenck a raconté sa mésaventure sur Twitter en publiant une photo de la lettre des autorités lui signifiant son interdiction de pénétrer sur le territoire turc.

«Dernier arrêt Istanbul. Entrée refusée en Turquie. Une notification portant mon nom. Je suis journaliste. Un problème ?», a écrit Volker Schwenck ce mardi 18 avril. Le ministère allemand des Affaires étrangères a dit être au courant qu'un Allemand s'était vu refuser l'accès à la Turquie et fait savoir que des diplomates sont en contact permanent avec les autorités turques.

Le journaliste n'a donc finalement pas quitté l'aéroport et a été expulsé vers Le Caire, ville depuis laquelle il a avait rejoint Istanbul, comme il l'a expliqué sur son compte Twitter.

Critiquer ou se moquer d'Erdogan, un crime de lèse-majesté ?

Depuis quelques semaines, les relations entre Berlin et Ankara sont montées d'un cran après que la Turquie a officiellement demandé à Berlin d’ouvrir des poursuites pénales suite à la diffusion, fin mars, de l’émission télévisée dans laquelle le comédien Jan Böhmermann avait lu un poème sur le président turc, Recep Tayyip Erdogan en le qualifiant de pédophile et de zoophile.

A l'instar du quoditien Zaman, les médias turcs font l'objet d'une répression sans précédent. Les médias étrangers ne sont pas épargnés puisque le 14 avril dernier, le gouvernement a procédé au blocage du site de l’agence d’information russe Sputnik.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales