Deux migrants iraniens ont failli rejoindre l’Angleterre à bord d'un canot pneumatique

De nombreux migrants tentent la traversée au péril de leur vie© Capture d'écran Twitter
De nombreux migrants tentent la traversée au péril de leur vie

Après avoir passé huit heures dans la Manche à bord d’un simple canot pneumatique, ils ont été secourus après que la lumière d’un téléphone portable a alerté un bateau qui passait par là.

C’est depuis leur embarcation de fortune, grande d’environ 3 mètres, que les deux Iraniens en détresse ont passé un appel d’urgence qui a été transféré au matin du 14 avril à la police du comté de Kent, en Grande-Bretagne.

Leurs problèmes ont commencé lorsque, ne portant aucun équipement de sécurité ni gilet de sauvetage, ils se sont retrouvés au beau milieu de l’une des voies maritimes les plus fréquentées du monde à l'approche du port de Douvres.

Les hommes, frigorifiés et en état de choc, avaient entamé leur périple huit heures plus tôt lorsqu’ils ont été secourus à environ 2 kilomètres du port britannique par des canots de sauvetage. Ils ont pu être retrouvés grâce à la lumière de leur téléphone portable, qu’ils ont utilisé pour signaler leur position.

Après avoir reçu les premiers soins sur le canot de sauvetage, les migrants ont été transférés au port, où leur traitement a suivi son cours, avant d’être amenés au service de l’Immigration.

La côte nord de la France, où se sont constitués les camps de fortune de Calais et de Grande-Synthe près de Dunkerque, abrite des centaines de réfugiés qui rêvent d'un jour rejoindre la Grande-Bretagne.

Aller plus loin : Violents affrontements à Dover entre la police et l'extrême droite britannique (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales