Défense russe : des démineurs russes ont désamorcé 3 000 bombes à Palmyre en 12 jours

© Ministère de la Défense russe

Les spécialistes en explosifs russes ont nettoyé près de 180 hectares (environ deux kilomètres carrés) de l’ancienne ville de Palmyre, désamorçant quelques 3 000 bombes, a fait savoir le 12 avril le ministère de la Défense russe.

«Depuis le 1er avril, près de 30 kilomètres de routes et plus de 182 hectares de terre ont été déminés, 2 987 objets explosifs ont été découverts», a annoncé le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou dans une conférence télévisée depuis le centre de contrôle de la Défense nationale.

D’après le ministre, les spécialistes déployés à Palmyre sont issus du centre international antimines de l’armée russe.

«Le personnel a conduit le repérage et le nettoyage des explosifs à l’aide d'instruments robotisés de haute technologie», a commenté Sergueï Choïgou.

«Les forces armées russes ont déployé un hôpital de campagne à Palmyre», a ajouté le ministre russe. «Il est équipé du matériel médical le plus avancé pour opérer de manière autonome pendant 30 jours. Si nécessaire, l’armée syrienne et les citoyens retournant chez eux peuvent s’adresser à cette installation médicale», a-t-il noté.

Les forces syriennes, soutenues par l’armée de l’air russe, ont réussi à chasser les troupes de Daesh de Palmyre le 27 mars. Ce succès est considéré comme une victoire stratégique et symbolique. Des démineurs russes sont arrivés dans la ville juste après sa reconquête pour déminer non seulement les routes, mais aussi les immeubles d’habitation et monuments historiques, afin d'achever la pacification de la ville.

Lire aussi : des femmes et des enfants torturés par Daesh exhumés d’un charnier par l’armée syrienne à Palmyre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales