Le vice-ministre russe de la défense à RT : «Le temps est venu de construire une nouvelle Syrie»

Le vice-ministre de la Défense de la Russie, Anatoly Antonov Source: Reuters
Le vice-ministre de la Défense de la Russie, Anatoly Antonov

L'objectif actuel de Moscou en Syrie est de veiller à la poursuite du processus de paix afin que les gens puissent retourner à une vie normale, rapporte le vice-ministre de la Défense de la Russie, Anatoly Antonov, dans une interview exclusive à RT.

La situation en Syrie est «très fragile et très volatile, la Russie et tous les autres pays doivent faire tout leur possible pour renforcer cette paix fragile, de sorte que personne ne soit en mesure de la saper», a déclaré Anatoly Antonov à RT.

«Cultiver la paix est l'un des principaux objectifs de la Russie à Palmyre, berceau de la civilisation antique et patrimoine mondial de l'UNESCO, après avoir aidé la Syrie à se libérer des terroristes le mois dernier», a déclaré le vice-ministre. L'opération a été une grande victoire stratégique pour Damas et Moscou qui a fourni un appui aérien aux troupes syriennes.

Le déminage : une question vitale

«Nos ingénieurs militaires ont commencé le déminage de cet endroit, qui est pour l'ensemble de l'humanité un héritage. Je crois que la question du déminage est si grande et vitale en Syrie qu'il serait bon pour la communauté internationale d'offrir sa contribution et de rejoindre l'effort de l'armée russe», at-il dit, ajoutant que Moscou avait proposé une telle coopération à l'ONU et aux organisations internationales sur le déminage.

L'armée russe a indiqué également fournir une aide humanitaire. «Des images de la télévision montre récemment nos troupes organisant la cuisson du pain. Ce que nous faisons est d'essayer de rendre la vie plus facile pour les gens ordinaires, de sorte qu'ils puissent respirer et sentir cette trêve», a déclaré Anatoli Antonov. «C'en est assez de la guerre, il est temps de construire une nouvelle Syrie», a-t-il ajouté.

Lire aussi : Moscou affirme que la ville turque de Gaziantep est le centre commercial des antiquités de Daesh

La Russie continue d'aider Damas

La Russie a envoyé ses avions de guerre en Syrie et a entamé une campagne de frappes aériennes contre les forces de l'Etat islamique en septembre dernier. Plus de cinq mois après, avec l'aide de la Russie, les troupes syriennes ont modifié le rapport de forces. Cela a ouvert la voie à une trêve fragile avec les milices qui étaient prêtes à rechercher une transition politique en Syrie.

La Russie a retiré une partie de son déploiement syrien en mars, mais continue d'aider Damas dans sa lutte contre les organisations terroristes comme l'Etat islamique et le Front al-Nosra qui ne font pas partie de la trêve. «Au cours de notre opération, beaucoup a été fait. Nous avons porté un coup énorme aux terroristes, détruisant de nombreuses caches d'armes, des combattants, leur commandement et les structures de contrôle ainsi que des groupements divers», a ajouté le vice-ministre de la Défense de la Russie.

«Le financement du terrorisme a également été ciblé. Tout le monde sait parfaitement d'où l'argent des terroristes vient : du commerce de pétrole illicite», a-t-il poursuivi. Le vice-ministre a fait allusion à la Turquie, que la Russie accuse de profiter de la guerre en Syrie. En novembre 2015, Moscou a publié des informations sur les liens commerciaux qu'entretient la Turquie avec l'Etat islamique. De nombreux autres rapports de médias, dont RT, ont depuis confirmé les informations sur ce commerce illicite de pétrole, les objets volés et autres biens.

Lire aussi : Ambassadeur russe à l’ONU : La Turquie fournit des armes et du matériel militaire à l’EI

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales