Ankara exige des poursuites pénales contre le comédien allemand pour ses propos sur Erdogan

© Joshua Roberts Source: Reuters

Le satiriste allemand Jan Böhmermann avait, lors d’une émission diffusée par la chaîne publique ZDF-neo, traité le président turc de pédophile et de zoophile. Ankara exige à présent que des poursuites pénales soient engagées contre le comédien.

Le gouvernement turc a réclamé au ministre allemand des Affaires étrangères d’ouvrir des poursuites pénales suite à la diffusion, fin mars, de l’émission télévisée dans laquelle Jan Böhmermann avait lu un poème sur le président turc, Recep Tayyip Erdogan.

Selon le ministère allemand des Affaires étrangères, l’Allemagne envisage d’étudier méticuleusement le contenu des revendications demandées par la Turquie afin de déterminer un plan d’action approprié.

Le parquet allemand avait déjà ouvert une enquête préliminaire à l’encontre du comédien après qu’une vingtaine de plaintes ont été déposées, et, que le porte-parole de la chancelière allemande, Angela Merkel, a qualifié les propos du comédien de «sciemment insultants».

Jan Böhmermann avait lu son poème après que le gouvernement turc eut convoqué l'ambassadeur allemand suite à une satire diffusée le 17 mars à la télévision allemande pour dénoncer les atteintes aux libertés par le président turc.

Lire aussi : Erdogan moqué dans une émission allemande, Ankara demande des explications à Berlin

Ainsi les quelques vers du comédien sont la goutte de trop dans le vase, déjà bien plein, des satires allemandes dressées à l’égard du président turc.

Les autorités turques avaient par ailleurs refusé de prolonger l’accréditation d’un journaliste allemand du Der Spiegel, en l’accusant d’avoir critiqué le gouvernement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales