En Suède, l'arabe en passe de dépasser le finnois et devenir la deuxième langue du pays

Des enfants de migrants dans une école européenne© Hannibal Hanschke Source: Reuters
Des enfants de migrants dans une école européenne

La crise migratoire se fait sentir en Suède où l'arabe est en train de devenir plus populaire que le finnois, que de nombreux Suédois considèrent comme leur langue maternelle depuis des siècles.

«Compte tenu de l’afflux important de réfugiés l’année dernière, l’arabe dépasse le finnois en tant que langue la plus parlée après le suédois», a confié le linguiste Mikael Parkvall à la station de radio Sveriges Radio.

L’expert a tiré cette conclusion en se basant sur plusieurs sondages, les données des services des migrations et de l’éducation, ainsi que sur des chiffres datant de 2012, selon lesquels 200 000 Suédois reconnaissaient le finnois comme leur langue maternelle, tandis qu'il s'agissait de l'arabe pour 155 000 personnes.

En Suède, le finnois est parlé depuis des siècles. Cela s’explique par l’histoire commune de la Suède et de la Finlande. En effet, la Finlande a fait partie du royaume de Suède pendant 560 ans, jusqu’en 1809. Mais aujourd'hui, les finnophones vieillissent et le taux de naissance parmi la population parlant le finnois diminue, tandis que dans le même temps, la Suède connaît un afflux sans précédent de migrants arabophones.

En savoir plus : La Suède va expulser 80 000 réfugiés qui n'ont pas obtenu l'asile, sur fond d'agressions répétées

En 2015, la Suède a accueilli 160 000 migrants pour une population totale de 10 millions d’habitants. Proportionnellement à la population totale, ce chiffre est le plus élevé d’Europe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales