Les Hollandais doivent-ils redouter la punition des néonazis ukrainiens après le non au référendum ?

© Capture d'écran de la vidéo de YouTube © ПАТРІОТ

Les radicaux ukrainiens auraient menacé les Pays-Bas d’y déchaîner la terreur en cas de non à l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine. Après le refus des Hollandais, on se demande s’ils mettront leur menace à exécution.

En janvier dernier, une vidéo avait été diffusée sur YouTube. On pouvait y voir six hommes cagoulés en uniformes du bataillon «Azov», une unité de la garde nationale ukrainienne aux vues radicales et pour certains, néonazies, menacer les Hollandais au cas où ils voteraient contre l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine.

Ces hommes affirment en ukrainien, puis en anglais avec un fort accent : «N’osez pas aller contre l’Ukraine. Cela finira très mal pour vous. Nous porterons le chaos non seulement dans vos cerveaux, mais aussi dans vos maisons. Vous le regretterez. Nous vous trouverons partout : dans les cinémas, au travail, dans votre chambre, dans les transports publics», menacent-ils, avant de brûler le drapeau hollandais. Toutes ces actions se passent alors qu’un drapeau ukrainien s’étend derrière eux.

En savoir plus : Référendum néerlandais : échec flagrant du Partenariat oriental

Aujourd’hui, les résultats du référendum ont été rendus publics : 61% des Hollandais ont dit «non» à l’accord d’association entre l’UE et l’Ukraine. Cela signifie-t-il que les Néerlandais doivent craindre la vengeance des radicaux ukrainiens qui les avaient menacés ?

Malgré la ressemblance des uniformes, le bataillon «Azov» a officiellement fait savoir qu’il n’était pas à l’origine de cette vidéo. De plus, l’unité de combattants affirme n’avoir jamais soutenu l’idée d’une adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne. «Azov, comme il est normal pour les nationalistes ukrainiens, ont toujours perçu négativement l’idée d’une entrée de l’Ukraine dans l’UE, préférant l’alternative de la Mer balte/Mer noire pour notre Etat», a-t-il fait savoir.

En savoir plus : Pays-Bas : 61% des électeurs ont voté contre l’association entre l’UE et l’Ukraine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales