Le président autrichien souhaite la levée des sanctions contre la Russie «dans un avenir proche»

Source: Reuters

Lors de sa visite officielle à Moscou Heinz Fischer a indiqué que l’Autriche était intéressée par une coopération plus étroite avec la Russie, alors que l’Union européenne devrait considérer un rapprochement avec Moscou.

«Je dis depuis toujours que les sanctions sont désavantageuses pour les deux parties. Il est important de trouver un moyen de les lever dans un avenir proche», a déclaré le président de l’Autriche lors de sa rencontre avec Sergueï Narychkine, le président de la Douma, la chambre basse du Parlement russe. Il a également indiqué que son pays participait activement aux discussions qui ont lieu à ce sujet.

«Nous sommes d’avis qu’il est important de considérer toutes les possibilités de coopération entre la Russie et l’UE», a ajouté le président autrichien.

En effet, les autorités autrichiennes critiquent vivement les sanctions décrétées contre Moscou par l’Occident. Ainsi, le 4 avril le président de la Chambre de commerce du pays, Christophe Leitl, avait indiqué qu’elles avaient été sans succès depuis deux ans et que l’Europe devrait reconsidérer son jugement.

En outre, le lieutenant général des forces aériennes Othmar Commenda a déclaré récemment à Moscou que la Russie était la grande puissance la plus proche de l’Autriche et que sa visite était motivée par la volonté de ne pas suivre les «prescriptions» de certains pays.

Heinz Fischer est arrivé à Moscou au sein d’une délégation gouvernementale autrichienne. Depuis le 26 octobre 1955, l’Autriche dispose du statut de pays neutre et les membres de cette délégation essaient de trouver un accord avec la Russie sur les questions ukrainienne, syrienne et énergétique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales