Une journaliste italienne attaquée en plein direct à Molenbeek (VIDEO)

© Eric Vidal Source: Reuters

Une journaliste italienne et son caméraman ont été agressés alors qu’ils retransmettaient en direct la situation à Molenbeek, commune de la banlieue bruxelloise, où se terraient des terroristesse ayant participé aux attentats à Paris et à Bruxelles.

Lors d’une émission en direct sur la chaîne italienne SkyTg24, la journaliste Giovanna Pancheri a été bousculée par un jeune homme, vêtu d'un pull à capuche et d’un bonnet. Il a surgi dans le champ de la caméra car il pensait que l’équipe était en train de tourner un reportage en vue d'une diffusion ultérieure. Giovanna Pancheri a dû se déplacer pour poursuivre son commentaire. 

«Il y avait un groupe de trois intimidateurs qui n’avaient rien d’autre à faire. Nous leur avions déjà parlé et expliqué que nous retransmettions en direct et que je serais la seule à être vue à l’écran», a déclaré Giovanna Pancheri, d’après les médias italiens.

«Mais pendant le direct, l’un d’eux s’est approché, il a cherché à arracher la caméra et donné un coup de pieds au caméraman, Francesco Cardarell», a-t-elle poursuivi.

La journaliste et le caméraman se sont déplacés une nouvelle fois en poursuivant leur émission en direct mais un autre homme est apparu, gâchant le tournage.

Ce n’est pas le premier confit entre habitants de Molenbeek et journalistes. Des équipes de télévision se rendent souvent à Molenbeek depuis qu’il s’est avéré que cette commune bruxelloise était un point de rencontre de terroristes, dont Salah Abdeslam, l’homme qui a participé aux attentats de Paris en novembre 2015.

Le 2 avril,  malgré l’interdiction de se rassembler imposée par les autorités locales pour des raisons de sécurité, environ 400 Bruxellois sont descendus dans les rues de Molenbeek pour manifester contre l’arrivée de migrants. Les résidents de cette banlieue de Bruxelles, dont la majorité est originaire d’Afrique du Nord, ont entamé une contre-manifestation qui a mené à l’interpellation de plus de 100 personnes, la police tentant de séparer les deux groupes.

En savoir plus : Manifestations interdites à Bruxelles et Molenbeek : une blessée et une centaine d'arrestations

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales