Les salariés français défendent mieux leurs droits que les britanniques, selon un média anglais

Les salariés de Tata Steel manifestent devant le parlement britannique le 3 avril dernier. Source: Reuters
Les salariés de Tata Steel manifestent devant le parlement britannique le 3 avril dernier.

Alors que la cessation des activités du sidérurgiste indien Tata Steel menace 15 000 emplois au Royaume-Uni, Channel 4 News incite les manifestants britanniques, jugés trop sages, à s'inspirer de l'exemple français, avec une vidéo.

On voit dans cette vidéo plusieurs exemples de manifestations en France et au Royaume-Uni. Le contraste est frappant. Que ce soit entre les salariés d'Air France en octobre dernier qui arrache la chemise de leur directeur des ressources humaines et celle des salariés de Tata Steel devant le Parlement britannique à Londres, concernant les manifestations pour la défense des droits des salariés en France et au Royaume-Uni, Channel 4 News constate que la détermination est beaucoup plus forte côté français.

How Brits and French people protest very differently

Britain and France may only be 21 miles apart – but there’s a world of difference in how the two countries protest.

Posté par Channel 4 News sur dimanche 3 avril 2016

«La police anti-émeute dans les rues, les écoles fermées et même la tour eiffel fermé, c'était la réaction au plan du gouvernement d'augmenter la semaine de 35 heures. Au Royaume-Uni, les médecins en formation ont utilisé des pancartes et des slogans à la place des fumées éclairantes», indique le média anglais dans la vidéo.

Le média anglais a d'abord réagi aux manifestations des salariés britanniques du sidérurgiste indien Tata Steel qu'il a jugé timoré. «La chose la plus contestataire de la manifestation était la couleur de la bannière», ironise Channel 4 News. Il a comparé ce mouvement social à celui des salariés d'Air France en octobre dernier à la suite d'un plan de licenciement annoncé par la direction.

Les manifestations contre les Uber dans les deux pays sont aussi comparées.

Les agriculteurs sont peut être les seuls à avoir eu le même niveau de contestation des deux côtés de la manche.

En France, les fermiers avaient mis en place des opérations escargots avec leurs tracteurs. Du fumier avaient également été déversé comme à Le Mans.

Le média indique que les salariés britanniques feraient bien de s'inspirer des manières françaises pour une meilleur satisfaction de leurs revendications, même si concernant le prix du lait, les Belges sont imbattables.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales