Turquie : une bande dessinée glorifie la mort en martyr auprès des enfants

© Capture tweet

Dinayet, une institution publique chargée de mener des activités d’information relatives à la croyance, aux rituels et aux principes moraux de l’Islam, vient de publier une bande dessinée encourageant les enfants à devenir martyrs.

Intitulée Que Dieu bénisse nos martyrs, que leurs tombes soient éclairées de lumière sainte, la bande dessinée présente des dialogues entre parents et enfants qui poussent le jeune lectorat vers la voie empruntée par les martyrs. Dans une vignette, un père dit à son fils : «Comme il est bon d'être un martyr.»

Il justifie sa position auprès du jeune garçon en arguant que le martyr «accède directement au paradis». Dans une autre vignette de la bande dessinée, une fille fait part de son souhait de devenir martyr. «Si vous le désirez vraiment, Allah vous donnera cette occasion» répond alors la mère. En bordure de ces illustrations, plusieurs citations attribuées au prophète Mahomet viennent légitimer cet acte considéré dans l'ouvrage comme un geste hautement héroïque. «Un martyr aimerait revenir dans le monde réel et être martyr à dix reprises après le respect et le prestige reçus au paradis» peut-on lire.

Le psychologue Serdar Degirmencioglu a durement critiqué cette publication et affirme que la promotion de l'islam radical auprès des enfants a longtemps fait partie de la politique du gouvernement turc. «Ils utilisent la bande dessinée pour faire passer le message du martyre aux enfants parce qu'ils considèrent que c'est le support le plus attrayant», a-t-il déclaré dans une interview au journal turc Evrensel. Il a en outre affirmé que la mise en valeur de cette idéologie est identique à celle des auteurs des attentats terroristes qui ont frappé Ankara, Bruxelles et Paris.

Malgré cette polémique, le président turc Recep Tayyip Erdogan a inauguré samedi 2 avril le Centre Diyanet des Etats-Unis, premier centre islamique turc outre-Atlantique, situé dans l’Etat du Maryland.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales