Les frappes aériennes sapent la structure financière de Daesh, largement dépendante du pétrole

Source: Sputnik

Des responsables américains de la lutte antiterroriste ont déclaré Daesh faisait face à un manque de liquidités sans précédent, tandis que les frappes sur ses installations pétrolières se répercutent sur sa capacité à rétribuer ses combattants.

L'étau semble se resserrer autour de l'Etat islamique. Les responsables américains ont désormais la preuve des difficultés financières de Daesh. En effet, on rapporte que des disputes ayant pour sujet corruption et détournements de fonds ont éclaté entre des dirigeants du groupe islamiste.

Le manque de liquidités a déjà forcé l’Etat islamique à réduire de moitié la solde de ses recrues syriennes et irakiennes. De plus, les transfuges les plus récents ont confirmé que certaines unités ne recevaient plus de salaire depuis des mois. 

«Pour la première fois, on reçoit des nouvelles encourageantes», a indiqué Daniel Glaser, secrétaire adjoint chargé des questions de financement audépartement du Trésor des Etats-Unis. «Je crois que nos efforts commencent à payer», a-t-il indiqué, ajoutant toutefois qu’il restait encore beaucoup à faire, puisque «Daesh continue à gagner de l’argent».

Selon les responsables, ce bouleversement économique est lié aux résultats de la campagne de la coalition internationale menée par Washington en Syrie et en Irak visant à détruire les sources de financement des djihadistes, en particulier les frappes aériennes sur les champs de pétrole, les raffineries et les tankers.

Lire aussi : Daesh aurait perdu un cinquième de ses territoires et 40% de son chiffre d'affaires

Ainsi, le revenu global du trafic de pétrole de Daesh s’est effondré de 50% à cause de la chute des prix et de la capacité réduite à produire et vendre des produits raffinés tels que le gazole, ont expliqué les responsables.

Moscou aussi s'est attaqué aux sources de revenu des terroristes. Pendant son opération entamée à la demande du gouvernement syrien, la Russie a également ciblé avec succès l’infrastructure de Daesh, y compris les postes de commandes, les camps d’entraînement, les installations pétrolières et les voies de transit du pétrole.

Lire aussi : RT dévoile des documents témoignant du trafic de pétrole mené par Daesh (EXCLUSIF)

Depuis le 30 septembre, l’aviation russe a réalisé plus de 9 000 sorties, réussissant à détruire près de 209 sites d’extraction de pétrole et de raffinage, ainsi que plus de 3 000 véhicules ou navires de transport de produits pétroliers. Selon le ministère russe de la Défense, ses forces aériennes ont réussi à interrompre l’approvisionnement des combattants de Daesh.

Plusieurs responsables de la lutte contre le terrorisme parlant sous couvert d’anonymat ont confié au journal The Washington Post que les raids contre les champs pétroliers, les raffineries et les camions citernes avaient réduit la production de pétrole de près d’un tiers. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales