Daesh aurait perdu un cinquième de ses territoires et 40% de son chiffre d'affaires

© Ali Hashisho Source: Reuters

Au cours des 14 derniers mois, l'Etat islamique a perdu le contrôle sur environ 22% de ses territoires occupés en Syrie et en Irak. Ces chiffres ont été indiqués par une étude de l'agence d'analyse IHS, relayée mercredi par l'antenne russe de la BBC.

Selon les estimations de la société d'experts, Daesh a perdu au cours de la même période jusqu'à 40% de ses avoirs financiers, provenant principalement de la vente de pétrole. Les analystes expliquent cela par le fait que les extrémistes ne contrôlent plus la frontière entre la Turquie et la Syrie. 

Lire aussi : Les avions de guerre russes ont commencé à quitter la Syrie (VIDEO)

Début mars, lors d'une conversation téléphonique, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont évalué positivement les changements dans la région par la mise en place de la trêve en Syrie.

Le 27 février dernier, à l'initiative de la Syrie, la Russie et les États-Unis ont passé un accord sur un cessez-le-feu. Le document fait référence, en particulier, au fait que l'action militaire se poursuivra uniquement contre l'EI et d'autres organisations extrémistes, reconnues comme telles par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le 14 mars, au terme de sa rencontre avec le ministre de la Défense Sergueï Choïgou et le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, le président russe Vladimir Poutine a annoncé qu’il avait ordonné le début du retrait des forces russes en Syrie.

Moscou maintiendra néanmoins une présence active en Syrie, sur sa base aérienne de Kheimim et sa base navale de Tartous, afin de superviser le respect du cessez-le-feu, en vigueur depuis le 27 février.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales