En Italie, des Carabiniers «contraints» de suivre des leçons d’arabe

© Max Rossi Source: Reuters

Suite à l’élargissement de la communauté arabe dans la région du Haut-Adige, des Carabiniers (équivalent en Italie des gendarmes français) ont décidé de suivre des leçons d’arabe pour mieux communiquer avec les résidents d'origine étrangère.

Les Carabiniers de la Légion de Bolzano qui ont choisi d’apprendre l'arabe, ont reçu leur première leçon de «Langues-Cultures-Sécurité : notions de langue et culture arabe» le 31 mars, à l’institut linguistique du Commandement de la Légion.

Cette décision a été motivée suite à la présence grandissante de résidents d’origine arabe dans la région du Haut-Adige, dans le Nord du pays, avec lesquels les forces de l’ordre sont amenées à intéragir.

Les Carabiniers bénéficieront d’une leçon par semaine pour un total de 36 heures de cours.

L’enseignante se nomme Khadija Lachgar, italienne-marocaine, âgée de 49 ans, arrivée en Italie en 2001 avec une licence de physique en poche.

Citée par le journal local Alto Adige, l’enseignante considère cette initiative comme un signe positif : «le fait que les Carabiniers ressentent la nécessité d’apprendre les bases élémentaires [de l’arabe] est un signe important en faveur d’une meilleure compréhension des étrangers et favorise leur intégration [dans la société]».

Or, pour d’autres journaux italiens régionaux, cette initiative est le signe flagrant d’une société qui est en train de changer. Ils critiquent également le fait que les forces de l’ordre soient contraintes à s’adapter à des cultures étrangères.

Lire aussi : Vérone interdit les échoppes de kebabs pour préserver sa beauté

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales