Côte d’Ivoire : les chasseurs traditionnels Dozos déclarent la guerre aux djihadistes

Source: Reuters

Les chasseurs traditionnels Dozos ont décidé jeudi de lutter activement contre les djihadistes, après l'attentat sans précédent qui a fait 19 morts à Grand-Bassam.

«Nous sommes prêts à épauler les forces régulières dans la lutte contre les djihadistes», a affirmé à l'AFP Seydou Traoré, le coordonnateur national de la confrérie des Dozos, ces chasseurs traditionnels qui assurent parfois des tâches de sécurité.

Des Dozos avaient été aperçus à Bassam, portant fièrement leurs longs fusils de chasse, après l'attaque qui a meurtri la cité balnéaire d'Abidjan le 13 mars. Les Dozos ont également décidé, «en tant qu'auxiliaires des forces de l'ordre, de ne pas rester les bras croisés, et voir ces animaux féroces les jihadistes détruire (notre) nation», après un conclave de deux jours tenu cette semaine à Gagnoa (230 km au nord-ouest d'Abidjan).

«Nous voulons user de nos pouvoirs mystiques, destinés au départ à maîtriser les animaux féroces, pour dompter ces terroristes jihadistes», a expliqué Seydou Traoré.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales