L’Ukraine interdit tous les films russes sortis depuis 2014

Source: Sputnik

Le parlement ukrainien a censuré tous les films russes parus après le 1er janvier 2014 en prenant pour prétexte l’amélioration de la sécurité nationale.

L’interdiction a été prise sous la forme d’un amendement à la loi sur la cinématographie adoptée par le parlement ukrainien en 2015. 237 parlementaires ont voté en faveur de cette nouvelle mesure.

La première version de la loi n’interdisait que les films russes de genre militaire réalisés après 1991. Les autorités ukrainiennes les ont qualifiés de vecteurs de «propagande». Dorénavant, l’interdiction s’applique à tous les films russes diffusés depuis 2014, ce qui signifie qu’à l’heure actuelle les Ukrainiens ne peuvent plus accéder à plus de 430 films russes.

Lire aussi : Pourquoi les Russes sont toujours les méchants dans les films ?

Dans la note explicative à l’amendement, les parlementaires ukrainiens ont écrit que le but de cette nouveauté était de «perfectionner les mécanismes légaux de défense de la sécurité nationale de l’Ukraine dans la domaine informatique en limitant l’accès à tous les types de propagande utilisés par un Etat-occupant».

Kiev estime que le rattachement de la Crimée à la Russie suite au référendum est une annexion militaire et non un exercice démocratique du droit à l’autodétermination du peuple.

Cette nouvelle loi entre dans le cadre d’une série de mesures antirusses adoptées par Kiev dans l’industrie cinématographique. Le ministère de la culture ukrainien avait également dressé une liste comprenant plus de 80 acteurs, réalisateurs, chanteurs et autres personnalités de la culture russe et étrangère dont la présence sur le territoire ukrainien était indésirable car «menaçant la sécurité nationale».

Lire aussi : Les festivités du deuxième anniversaire du rattachement de la Crimée à la Russie (VIDEO)

Le mois dernier, le Conseil national de la télévision et radiodiffusion en Ukraine a aussi interdit la diffusion de 15 chaînes russes dans le pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales