Une lueur d’espoir : les experts estimeront l'ampleur des dégâts à Palmyre cette semaine

Source: Reuters

D’après le responsable des antiquités et musées de Syrie, Maamun Abdelkarim, qui a accordé une interview à RT, la majorité des antiquités syriennes, l’Arc de Triomphe et le lion d’Athéna inclus, pourraient être sauvées.

Après la reprise totale de la célèbre cité antique de Palmyre le 27 mars, le directeur général des Antiquité et musées syriens, Maamoun Abdelkarim, a déclaré que, le 28 ou le 29 mars, un groupe d’experts commencera à y évaluer les dégâts pour établir un projet de restauration.

«Nous fournirons bien sûr toutes les données à l’Unesco, Palmyre n’étant pas un patrimoine seulement syrien, mais [appartenant à] la culture mondiale», a-t-il poursuivi. 

Maamoun Abdelkarim a aussi déclaré à l'AFP qu'il faudrait cinq ans pour réhabiliter les monuments détruits ou endommagés. «Si nous avons l'approbation de l'Unesco, il nous faut cinq ans pour restaurer les bâtiments détruits et endommagés par Daesh», a-t-il mis en évidence.

Selon ses estimations provisoires, il sera possible de restaurer l’Arc de Triomphe et beaucoup d’autres vestiges de la fameuse cité. Maamoun Abdelkarim a même précisé que la restauration de l’Arc ne serait pas difficile, les images montrant un état bien moins catastrophique que pressenti.

«Le [patrimoine] à Palmyre est en bon état, il n’a pas été détruit. Il y a une lueur d’espoir dans nos cœur», a-t-il poursuivi.

Même le lion d’Athéna, gravement endommagé par les terroristes de Daesh, n’était «pas complètement détruit».

«Nous avons tant pleuré et il nous semblait, encore en 2015, que tout espoir était perdu. Mais aujourd’hui, nous sommes heureux de voir Palmyre libérée après dix mois de cauchemar », a avoué Maamoun Abdelkarim, tout en appelant la communauté internationale à s’unir pour préserver le patrimoine culturel, non seulement en Syrie mais aussi dans les autres pays ravagés par les terroristes, notamment en Irak, en Afghanistan et au Yémen. 

Lire aussi : Poutine a félicité Assad pour la reprise de Palmyre à l’Etat islamique

Le Musée d'Etat de l'Ermitage aidera à restaurer la cité antique

Les spécialistes russes du Musée d'Etat de l'Ermitage ont déclaré être prêts à participer activement à la restauration des monuments de Palmyre.

«Nous voudrions partager notre expérience, l’expérience de restauration de Leningrad (l’ancien nom de Saint-Pétersbourg), de nos monuments, en ville et dans ses alentours», a déclaré le directeur du musée Mikhail Piotrovskiï.

De plus, le musée russe développera une exposition virtuelle consacrée à Palmyre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales